Batho publie ses échanges de textos avec Ayrault et Hollande

le
0
Delphine Batho a été limogée du gouvernement le 2 juillet 2013.
Delphine Batho a été limogée du gouvernement le 2 juillet 2013.

Après Valérie Trierweiler et Cécile Duflot, c'est au tour de Delphine Batho de publier un réquisitoire contre le gouvernement. En ligne de mire ? L'ancien Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, mais aussi François Hollande. Et pour cause. Ministre de l'Écologie de juin 2012 à juillet 2013, elle avait été limogée par le chef de l'État après avoir critiqué la baisse de 7 % du budget de son ministère, le 2 juillet 2013. Dans son livre Insoumise, publié jeudi, Delphine Batho publie l'échange de SMS et les conversations téléphoniques qu'elle a eus avec Jean-Marc Ayrault et François Hollande, le jour de son départ du gouvernement. Elle ne manque pas de préciser que "c'est la première fois que le Premier ministre lui envoie un SMS".L'échange est tendu. Dans un premier message, le locataire de Matignon lui écrit : "Tes déclarations sont inadmissibles sur ton budget, je te demande de rectifier." Delphine Batho ne se laisse pas faire et rétorque : "Cher Jean-Marc, ce n'est pas une déclaration d'humeur, discutons-en. Bien à toi." "Trop tard, le mal est fait", lui répond-il alors. La ministre se rend à Matignon pour une réunion sur la fiscalité écologique. Là-bas, aucune allusion aux messages. Pourtant, vers 11 heures, le Premier ministre persiste et signe : "Je te demande un communiqué officiel de rectification avant la fin de la matinée", lui écrit-il, avant d'ajouter dans un autre texto : "J'ai informé le PR [président de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant