Batho : les Français n'approuvent pas son limogeage

le
2
INFOGRAPHIE - Près de 59% des Français n'approuvent pas la décision de François Hollande, tandis que les sympathisants socialistes sont 80% à penser que les écologistes doivent rester dans la majorité, selon un sondage Harris Interactive/RTL.

Voilà une enquête qui devrait mettre un peu de baume au c½ur à Delphine Batho. Selon un sondage Harris Interactive/RTL* publié mercredi, 59 % des Français n'approuvent pas la décision de François Hollande de limoger la ministre de l'Écologie.

Dans le détail, 66 % de sympathisants EELV et 63 % de sympathisants UMP désapprouvent cette éviction alors qu'ils sont moins d'un tiers (31 %) à être sur cette ligne du côté des sympathisants PS.

À l'inverse, 41 % des Français donnent raison au président: 31 % chez les sympathisants EELV et 37 % chez les sympathisants UMP mais 69 % chez les sympathisants PS. Lassés par les couacs à répétition depuis le début du quinquennat, l'électorat de François Hollande attendai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 4 juil 2013 à 17:27

    "J'ai fauté avec votre fille, mais je suis un homme d'honneur et je tiens à ce qu'elle et son enfant ne soient pas laissés dans le besoin : S'il naît un garçon je lui ouvre un cpte d'un million d'euros, et j'ajoute une chaîne de 5 concessions Alfa Roméo dans tout le pays. S’il lui naît une fille elle aura la même somme et une chaîne de 10 salons de coiffure...Par contre, si elle perd l'enfant...Le père lui pose la main sur l'épaule et l'interrompt : "Tu la rebaises

  • mlaure13 le jeudi 4 juil 2013 à 17:18

    Une Corse de 17 ans rentre penaude chez ses parents au petit matin."Papa, maman, j'ai couché avec un homme et je suis enceinte...Le père tourne fou, brandit son fusil, demande qui est le coupable et jure sur la Madone qu'il va le plomber...La gamine : »Mais c'est un type bien, il va prendre ses responsabilités". Sur ces entrefaites une grosse berline entre dans la cour de la fermette et un grisonnant ultra classe en descend. Il salue, s'assied à la table et s'adresse aux parents de la petite :