Batailles diverses en Empire du Milieu

le
0
Batailles diverses en Empire du Milieu
Batailles diverses en Empire du Milieu

Du 2 au 9 août 2015, Wuhan, la capitale de la province de Hubei, en Chine, accueille la sixième édition de la East Asian Cup. Non reconnue par la FIFA, ce mini championnat, disputé entre quatre équipes seulement, n'est pourtant pas dénué d'intérêt. Et la rivalité entre les nations qui se disputent ce trophée n'y est sans doute pas pour rien.

Chine, Japon, Corée du sud et Corée du nord : voici le nom des quatre nations qui s'affrontent en ce moment même, à l'autre bout du globe, pour remporter une compétition peu suivie en Europe car peu médiatisée. Organisée deux fois tous les cinq ans par la East Asian Football Federation, la East Asian Cup semble n'avoir d'intérêt que pour les quatre équipes qui y participent. Pourtant, bien au delà de la simple curiosité qui pourrait pousser à regarder un Chine-Japon, ces rencontres revêtent un poids symbolique certain. En effet, elles cristallisent, chacune à sa façon, les enjeux géopolitiques de cette zone du monde. Elles sont donc un bon moyen pour apprendre à cerner les relations diplomatiques entre quatre pays qui ne se portent pas particulièrement en affection pour des raisons diverses et variées. Comme souvent, le football est une loupe à travers laquelle des problèmes plus vastes deviennent clairs.

Quatre nations, peu d'affection


Entre la Chine et le Japon, qui s'affronteront le 9 août, les relations n'ont jamais vraiment été cordiales. La faute à deux guerres sino-japonaises, entre 1894 et 1895 puis entre 1937 et 1945. Bien évidemment, les conflits entre les deux pays remontent à bien plus longtemps, mais les antagonismes d'aujourd'hui sont principalement articulés autour des conséquences directes des guerres les plus récentes. Les récents conflits d'intérêt autour des îles Senkaku, par exemple, sont directement liés au Traité de Shimonoseki, signé en 1895, confiant le contrôle de ces îles au Japon, alors même que la Chine en réclame le contrôle. Alors, lorsque Vahid Halilhodžić et Alain Perrin se feront face ce dimanche, c'est un peu plus que le poids d'un simple match de football qu'ils auront sur les épaules. Et ce ne seront pas les seuls sélectionneurs à disputer un match tendu, aussi bien sur le terrain que dans les tribunes. Car entre la Japon et la Corée du nord, par exemple, ce n'est pas non plus l'amour fou.

Défaits 2-1 le 2 août dernier par les Chollimas, les Japonais auront du mal à digérer cette défaite, tant d'un point de vue sportif que d'un point de vue diplomatique. Les relations entre les deux pays sont aujourd'hui plus que frileuses, en grande partie à cause des problèmes d'enlèvement de citoyens japonais par la Corée du Nord entre 1977 et 1983. Malgré une tentative officielle de rapprochement des deux gouvernements depuis 2008, les deux populations ont…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant