Bataille entre le PS et l'UMP autour d'un hôtel particulier

le
12
L'UMP dénonce l'acquisition d'un hôtel particulier rue Barbet-de-Jouy dans le VIIe.

C'est devenu, en quelques jours, l'hôtel de la discorde. Située au 29, rue Barbet-de-Jouy (VIIe), l'ancienne préfecture de la région Ile-de-France est en effet au centre d'une polémique entre élus UMP et socialistes. En cause: l'acquisition par le conseil régional de cet ancien hôtel particulier pour lequel l'État, actuel propriétaire des lieux, réclame 18,9 millions d'euros. «Au moment où l'État se serre la ceinture en vendant des immeubles pour montrer l'exemple, la première collectivité régionale de France s'adonne à des dépenses somptuaires à coup de plusieurs dizaines de millions d'euros et ce, dans un quartier où le prix au mètre carré atteint les cinq chiffres!», fustige le conseiller régional UMP Geoffroy Didier.

Décision au 1er semestre 2012

«Nos services occupent aujourd'hui 56.000 m2, dont la moitié en location, rappelle l'entourage de Jean-Paul Huchon, président du conseil régional. Cet achat, dont le coût se chiffre à 19,1 millions d'euros, frais de notaire inclus, permettrait d'alléger nos charges locatives qui s'élevaient à 29 millions d'euros il y a encore trois ans et que nous avons déjà réduites de 20%». Grâce au rapatriement d'agents installés au 19, rue Barbet-de-Jouy et dans les locaux du Bon Marché, cette acquisition pourrait encore faire économiser 1,4 million d'euros de loyer annuel. «Le bien serait amorti en treize ou quatorze ans» ont calculé les proches de Jean-Paul Huchon, précisant qu'une partie des services administratifs de la région est déjà installée au 33 de la rue, dans un bâtiment adjacent. Pratique. Reste qu'un peu moins de 20 millions d'euros pour créer 50 postes de travail, cela n'est pas donné.

«Nous ne sommes pas contre le fait qu'ils achètent des biens au lieu de les louer, insiste Geoffroy Didier. Le problème, c'est qu'ils ne prospectent pas dans des zones plus populaires, donc moins chères.» «Sauf que la loi impose au conseil régional d'implanter son siège dans Paris intra-muros», rappelle des proches de Jean-Paul Huchon. «Pourquoi pas aux Batignolles ou à la porte d'Aubervilliers», souffle-t-on dans l'entourage de Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP à la région. «Pour faire de réelles économies, rien ne les empêche non plus de localiser la plupart de leurs bureaux en Ile-de-France et de conserver uniquement une adresse à Paris.» Après avis de la commission des finances de la région, la décision finale sera débattue au premier semestre 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 le dimanche 18 déc 2011 à 12:46

    M7377356: on sera au moins 2

  • M7377356 le dimanche 18 déc 2011 à 11:56

    Bravo à Titide qui a tout compris mais ne sera hélas jamais écouté LE BON SENS les POLITICARDS N'EN ONT AUCUN ET N'EN N'AURONT JAMAIS CAR C'EST CONTRAIRE A LEUR CARRIERE votons en 2012 pour les virer TOUS

  • mlaure13 le dimanche 18 déc 2011 à 00:58

    UMP/PS...même combat...même gaspillage...il faut les "boycotter" et peut-être donner la chance au "centre" ?!!!...

  • mlaure13 le dimanche 18 déc 2011 à 00:53

    content19...toujours le même "laïus" aussi "abscons"...

  • rleonard le samedi 17 déc 2011 à 21:13

    Que L'UMP et le gouvernement commencent à balayer devant leur porte car pour gaspiller l'argent, ils portent le pompon et sont mal placés pour faire la morale

  • cavalair le samedi 17 déc 2011 à 13:22

    Typique de la gauche caviar. DSK depute de Sarcelle mais habitant place des Vosges, et critiquant les riches. A mes amis vous allez voir si Holland est elu ca va pas etre triste.Les agences de notation vont s'en donner a coeur joie

  • alain..c le samedi 17 déc 2011 à 09:54

    ne pas oublier qu'en cas de faillite c'est les preteurs qui perdent tout.

  • oban07 le samedi 17 déc 2011 à 08:31

    tas de branleurs

  • M6762365 le vendredi 16 déc 2011 à 23:29

    On est vraiment mal barré avec des guignols pareils....ils nous faut un nouveau système démocratique...redonnons le pouvoir au peuple, la démocratie représentative à montrer son échec avec la crise actuelle...

  • titide le vendredi 16 déc 2011 à 22:54

    il faut interdire aux politiques d'emprunter.Ils ne peuvent agir qu'avec leurs seules recettes et sans augmentation de plus de 5% par an.La mégalomanie de certains ruine la France !!!!