Bataille des postes à l'Assemblée

le
0
Les groupes politiques doivent se répartir les différents postes à responsabilités : les six vice-présidents, les trois questeurs et les douze secrétaires qui composent le bureau de l'Assemblée, ainsi que les huit présidents des commissions permanentes.

L'Assemblée nationale nouvellement élue reprendra ses travaux mardi, à 15 heures, pour élire son nouveau président. Désigné jeudi dernier par les députés socialistes, qui disposent de la majorité absolue des voix, Claude Bartolone (Seine-Saint-Denis) sera élu dès le premier tour par un vote à bulletins secrets. Le candidat du groupe UMP sera le président sortant, Bernard Accoyer (Haute-Savoie). Les groupes politiques, qui seront officiellement constitués mardi en fin de journée, doivent en outre se répartir les différents postes à responsabilités: les six vice-présidents, les trois questeurs et les douze secrétaires qui composent le bureau de l'Assemblée, ainsi que les huit présidents des commissions permanentes.

Le groupe PS et apparentés se réunira mardi matin sous la présidence de son président, Bruno Le Roux, pour le choix de ses candidats. Une tâche délicate, car il y a une foule de postulants. Pas moins de vingt-cinq candidats PS pour les trois ou qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant