Bataille de propagande  autour du sort de Khamis Kadhafi

le
0
INFOGRAPHIE - Selon les rebelles, le plus jeune fils encore en vie du colonel aurait été tué dans un raid mené par l'Otan, dans la nuit de jeudi à vendredi. Une information démentie par le gouvernement pro-Kadhafi.

Pour la deuxième fois au moins depuis le début du conflit libyen, la rébellion a annoncé vendredi la mort de Khamis Kadhafi, 28 ans, le plus jeune fils encore en vie du colonel. «On nous informe qu'à Zlitane, un bâtiment d'officiers a été attaqué par l'Otan et que 32 hommes de Kadhafi ont été tués, parmi lesquels son fils Khamis», a déclaré un porte-parole.

L'Otan n'avait vendredi pas confirmé avoir touché le fils du Guide, tout en reconnaissant avoir mené une attaque dans la nuit de jeudi à vendredi sur des éléments de l'armée à Zlitane, à 150 km à l'est de Tripoli. Le régime de Kadhafi, pour sa part, a démenti un «sale mensonge.» Quoi qu'il en soit, cette bataille de communication ne se trompe pas d'objectif : Khamis Kadhafi est l'une des pièces maîtresses du dispositif de Tripoli. Il dirige sur le terrain la 32e brigade, sorte de garde prétorienne. Contrairement à l'armée régulière, volontairement mal équipée et mal entraînée pour préven

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant