Bataille de Mossoul : les forces irakiennes sont entrées dans la ville

le , mis à jour à 15:13
0
Bataille de Mossoul : les forces irakiennes sont entrées dans la ville
Bataille de Mossoul : les forces irakiennes sont entrées dans la ville

Trois semaines après le déclenchement de l’offensive sur Mossoul, les forces irakiennes touchent au but. Mardi après-midi, elles sont entrées pour la première fois dans la deuxième ville d’Irak, contrôlée par les djihadistes de l’Etat islamique depuis 2014. «C'est à présent le début de la véritable libération», a déclaré le général Taleb Cheghati al-Kenani, commandant du contre-terrorisme irakien, à la chaîne de télévision Iraqiya.

 

Lundi soir, les limites de la ville n’étaient plus qu’à quelques centaines de mètre. Seul le village de Gogali se dressait encore sur la route de Mossoul. L’obstacle franchi, les troupes d’élite irakiennes ont pu pénétrer dans les quartiers est de Mossoul. «Nous allons refermer notre étau sur l’EI de tous les côtés», promettait dès lundi soir le Premier ministre irakien. Les djihadistes «n’ont pas d’échappatoire, ils peuvent soit mourir, soit se rendre».

 

 

Des dizaines de milliers de combattants convergent depuis plusieurs fronts vers la ville, soutenus par des frappes aériennes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis. A l'est et au nord de la ville, les combattants kurdes ont consolidé leurs positions dans les villages récemment repris à l'EI. Au sud, les forces du gouvernement fédéral continuent également leur avancée mais restent encore à plusieurs kilomètres de la périphérie sud de Mossoul.

 

A l'ouest, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi, une coalition dominée par des milices chiites soutenues par l'Iran, tentent de couper les lignes de ravitaillement de l'EI avec la Syrie. Elles ont repris une série de villages sur la route de Tal Afar, ville stratégique du «califat» autoproclamé par les djihadistes. La Turquie pourrait également se mêler à l'opération. Un convoi d'une trentaine de véhicules transportant notamment des chars et des pièces d'artillerie était en route mardi vers une zone proche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant