Bataille de Falloudja-Une milice chiite accuse Bagdad de trahison

le
1
    BAGDAD/ERBIL, Irak, 6 juin (Reuters) - Le chef de 
l'organisation Badr, influence milice chiite soutenue par 
l'Iran, a accusé le gouvernement irakien de trahison après 
l'envoi d'une unité blindée à Makhmour, près de Mossoul, la 
grande ville du Nord tenue par l'Etat islamique, alors que la 
bataille de Falloudja, 50 km à l'ouest de Bagdad, n'est pas 
terminée.   
    "Il n'y a malheureusement pas de programmation précise pour 
les opérations militaires", a déclaré dimanche Hadi al Amiri sur 
l'antenne d'Al Soumaria TV.  
    "Je pense qu'envoyer un grand nombre de véhicules blindés et 
de moyens à Makhmour sous le prétexte de la bataille de Mossoul 
est une trahison de la bataille de Falloudja", a-t-il poursuivi, 
accusant Bagdad d'être aux ordres des Etats-Unis.  
    L'organisation Badr est la composante la plus importante des 
Forces de mobilisation populaire, groupement de milices qui 
prête mains fortes à l'armée, notamment à Falloudja.   
    Mossoul, qui comptait près de deux millions d'habitants 
avant la guerre, est la plus grosse prise de l'EI. Haut lieu de 
l'insurrection sunnite situé 350 km plus au sud, Falloudja a 
quant à elle été la première à tomber au mains des djihadistes, 
dès janvier 2014.  
    La Ligue des vertueux (Assaïb Ahl al Hak), une autre milice 
chiite, avait déploré vendredi que l'offensive de Falloudja ait 
été stoppée. Le Premier ministre Haïdar al Abadi a annoncé 
mercredi dernier le report de l'assaut, officiellement pour 
épargner les 50.000 civils qui s'y trouveraient toujours. 
  
 
 (Ahmzed Rasheed, Saif Hameed et Isabel Coles, Jean-Philippe 
Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le lundi 6 juin 2016 à 17:25

    Ce n'est pas nouveau. Les USA ont toujours été du côté de l'Etat islamique... même s'ils prétendent le contraire.