Bataille d'experts après une tuerie en Corse

le
0
Dans la nuit du 11 au 12 août 2009, Andy, 16 ans, abattait sa famille. La question de sa responsabilité pénale n'est toujours pas tranchée.

L'enchaînement des faits avait été établi en moins de vingt-quatre heures. Mais deux ans, jour pour jour, après le massacre familial d'Agosta-Plage (Corse-du-Sud), il est encore impossible de dire si son auteur, Andy, 16 ans au moment des faits, sera jugé par une cour d'assises des mineurs. Dans la nuit du 11 au 12 août 2009, l'adolescent avait abattu à coups de fusil ses parents et ses deux frères jumeaux de 10 ans. Après une nuit d'errance à travers le maquis qui entoure sa maison, il s'était rendu au matin à la gendarmerie de son village accompagné de son oncle et avait tout avoué. Il avait expliqué aux enquêteurs avoir enfilé des gants en latex, s'être saisi d'un des fusils de son père avant de tirer sur ses parents et ses frères pendant leur sommeil. Acte prémédité d'un adolescent conscient au moment des faits ou coup de folie meurtrière? Les deux thèses s'opposent depuis lors.

Dès décembre 2009, un collège d'experts, composé d'un psychiatre et d'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant