Bataille cruciale en mars-avril pour le marché obligataire

le
0

Le Congrès devra bientôt voter un relèvement du plafond de la dette publique. A priori, le plafond actuel de 14.300 milliards de dollars sera atteint fin mars-début avril. Le Trésor américain a mis en garde la majorité républicaine de la Chambre des représentants : si ce vote n'intervient pas à temps, l'Oncle Sam ne pourra plus se refinancer et tombera en défaut de paiement. Cette éventualité est inimaginable. Elle provoquerait des remous dramatiques sur les marchés. L'État fédéral va devoir en effet emprunter cette année quelque 1400 milliards de dollars pour boucher le gouffre entre ses recettes et ses dépenses.

Mais les républicains ne l'entendent pas de cette oreille. Forts de leur triomphe électoral début novembre, acquis sur la promesse de réduire les dépenses publiques, ils affichent leurs intentions de se servir de ce vote inéluctable pour forcer Barack Obama à accepter des coupures budgétaires que ce dernier refuse d'envisager de lui-même.

Comme si

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux