Bastien Faudot (MRC) : "Le chantage au FN, verrou de la vie politique"

le
0
Bastien Faudot est candidat à la présidentielle pour le Mouvement républicain et citoyen. 
Bastien Faudot est candidat à la présidentielle pour le Mouvement républicain et citoyen. 

Élu municipal et cantonal à Belfort, Bastien Faudot est aussi le candidat à la présidentielle du Mouvement républicain et citoyen (MRC) créé par Jean-Pierre Chevènement en 2003. Si son parti revendique aujourd'hui 3 500 adhérents, Bastien Faudot, qui a un budget de 2 millions d'euros pour faire campagne, devra, selon sa propre expression, « aller chercher ses parrainages avec les dents ». La tâche s'annonce ardue : depuis le départ de Chevènement en 2015, le MRC est en manque de notoriété. Et sa ligne souverainiste est vampirisée par le Front national. Entretien.

Le Point.fr : Allez-vous réussir à réunir les parrainages pour présenter votre candidature ?

Bastien Faudot : J'ai commencé à réunir des promesses de signature au mois de juin. Aujourd'hui, nous en avons 138. Les conditions de parrainage ont été durcies. On le ressent sur le terrain. Mais on a pas encore mobilisé les 230 élus toujours en fonction qui ont parrainé Jean-Pierre Chevènement en 2002. On va aller chercher le reste avec les dents.

Les partis font-ils pression pour empêcher les élus de parrainer des « petits » candidats comme vous ?

Non. Je pensais que je rencontrerais davantage d'élus qui subiraient des pressions de leur parti. Aujourd'hui, 85 % des maires administrent des communes de moins de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant