Bastia se rassure, Reims et Guingamp s'enfoncent

le
0

Pas beaucoup de buts ce samedi soir. Bastia fait la bonne opération alors que Toulouse, Guingamp et Reims sont dans le rouge. Troyes finit l'année par un record dont il se serait bien passé.

En Avant de Guingamp 0-2 Stade rennais FC

Buts : Dembele (63e), Sio (77e) pour Rennes

Enfin une victoire pour Rennes. Après une série de cinq matchs sans gagner, les hommes de Philippe Montanier se sont imposés lors d'un derby breton franchement pas emballant où l'équipe la moins médiocre s'est imposée. Très peu d'occasions de part et d'autres en première période, pas d'initiative dans le jeu et beaucoup trop de déchets dans les passes ou dans le dernier geste... Ce n'est pas beaucoup mieux en 2e mi-temps entre ces deux équipes clairement en manque de confiance. Mais les Rennais tentent un chouilla plus et sont récompensés. Lancé dans la profondeur par Giovanni Sio, Ousmane Dembélé ne tremble pas pour s'offrir son deuxième but en Ligue 1. Après ce but, les visiteurs reprennent le contrôle du jeu et vont logiquement aller chercher le but du break grâce au cinquième but de Giovanni Sio. Le résultat est là pour Rennes, qui remonte à la 6e place du classement tandis que Guingamp s'enfonce dans la zone rouge.

ES Troyes Aube Champagne 0-0 AS Monaco FC


Ils l'ont eu ce record ! Pour la première fois de l'histoire de la Ligue 1, une équipe parvient à ne pas gagner pendant toute la phase aller. Une stat cruelle pour l'ESTAC tant les joueurs de Claude Robin ont tout donné contre Monaco. Ce nul obtenu contre Monaco a d'ailleurs presque une saveur de victoire. En même temps, quand on se prend carton rouge-pénalty après 3 minutes de jeu, difficile d'aller chercher les trois points. Mais Bernardoni, le portier troyen, a dégoûté les attaquants monégasques pendant toute la rencontre. D'abord sur ce penalty précoce de Lacina Traoré, ou en déviant une frappe de Lemar sur le poteau et en se montrant intraitable devant Fabinho (23e) ou Dirar (24e). Sans oublier les innombrables sorties sur les 143 corners de l'ASM. Les Troyens ont su résister aux assauts monégasques en affichant une belle solidarité défensive. L'histoire aurait même pu être plus belle si Jimmy Cabot avait réussi à la mettre au fond à la dernière minute après avoir mis Echiejile, mais sa frappe est passée de justesse à côté.[BR…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant