Bastia se fracasse sur le Rocher

le
0

En recevant Bastia, ce vendredi soir, l'AS Monaco avait la possibilité de recoller aux basques de l'OM, en haut du classement. Une opportunité que n'ont pas laissé filer les Monégasques qui ont facilement disposé d'une équipe bastiaise passée à côté de son match, 3-0.


Monaco - Bastia
(3-0)

A. Martial (22'), Matheus Carvalho (43'), A. Martial (50') pour Monaco


Pour vibrer devant un match de foot, rien de tel qu'un scénario incroyable avec du suspens, des rebondissements et une issue finale indécise jusqu'au bout. Sauf que ce soir, visiblement, les Monégasques n'avaient pas l'intention de jouer avec le rythme cardiaque de leurs supporters. Entrés parfaitement dans la partie, les joueurs de la Principauté ont rapidement plié l'affaire après avoir littéralement étouffé les Bastiais sous une domination sans partage. Avec deux buts d'avance et un joueur en plus avant même la fin de la première période, inutile de préciser que Jardim et ses hommes ont passé une soirée très tranquille. De quoi revenir à trois points de Marseille et préparer au mieux la rencontre de Ligue des Champions de mardi, face à Arsenal.
Une première période à sens unique
Face à Bastia, 10e, les Monégasques n'ont pas d'autre option que de s'imposer s'ils veulent recoller au podium. Conscients de l'enjeu de cette rencontre, les joueurs de la Principauté ne tremblent pas et prennent rapidement les choses en main. Dominateurs, les hommes de Jardim monopolisent le ballon et enchainent les actions de but comme cette tête de Matheus que Romaric repousse in extremis sur sa ligne (14e). Le danger est omniprésent dans la surface bastiaise et si Areola fait de son mieux pour repousser une belle frappe de Martial (21e), il ne peut rien sur la reprise à bout portant de l'ancien Lyonnais, une minute plus tard. Loin de se contenter de ce petit but d'avance, les Monégasques continuent leur pressing et Matheus, intenable ce soir, oblige Diakité à commettre l'irréparable dans sa surface (32e). La sanction tombe et elle est double : penalty et carton rouge pour le défenseur bastiais. Petit soulagement pour les visiteurs, Areola parvient à détourner la tentative de Kurzawa. Une consolation toutefois bien mince, d'autant qu'à la 42e, Matheus reprend parfaitement un centre de Nabil Dirar, 2-0. La mi-temps n'est pas encore sifflée que, déjà,...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant