Bastia relance la machine

le
0
Bastia relance la machine
Bastia relance la machine

Grâce à un but heureux sur coup-franc, Bastia s'est imposé sur le plus petit des scores contre Caen. Alors que le Stade Malherbe enchaîne une troisième défaite de rang toutes compétitions confondues, le Sporting relève enfin la tête.

Le debrief

Cette rencontre ne restera certainement pas dans les annales (et surtout la première période) mais Bastia a assuré l’essentiel lors de la réception de Caen, samedi soir. Après quatre défaites de rang toutes compétitions confondues, le Sporting était attendu au tournant et les troupes de Ghislain Printant ont répondu présent devant leur public. Face à une formation caennaise qui a été étrangement absente des débats (seulement 63% de passes réussies), les Corses ont ouvert le score de manière heureuse sur un coup-franc de Sadio Diallo (31eme). Et il n’en fallait pas davantage pour venir à bout des coéquipiers de Julien Féret.

Après quarante-cinq premières minutes d’un ennui rare, les Bastiais sont passés à la vitesse supérieure au retour des vestiaires, le Stade Malherbe étant toujours aux abonnés absents. Les partenaires de Yannick Cahuzac se sont alors procuré de belles occasions par l’intermédiaire de Gaël Danic (50eme) ou encore de Floyd Ayité (80eme) mais Rémy Vercoutre s’est chargé de limiter la casse. Alors que le club du président Jean-François Fortin enchaîne logiquement une troisième défaite de rang toutes compétitions confondues, les Bastiais relèvent enfin la tête et comptent désormais quatre points d’avance sur la zone rouge. La manière reste évidemment à revoir mais le Sporting a été valeureux dans l’adversité. A confirmer dès la semaine prochaine à Lille alors que Caen devra offrir une réaction à ses supporters face à Guingamp.

Le film du match

10eme minute
Dans le couloir droit, Cioni passe en retrait pour Squillaci mais c'est complètement raté. Delort intercepte à trente mètres et arme une frappe lourde que J-L.Leca doit détourner en corner.

31eme minute (1-0)
S.Diallo se charge d’un coup-franc côté gauche aux trente-cinq mètres. C'est rentrant et personne n'arrive à toucher le ballon qui rebondit avant de rentrer dans le but du Stade Malherbe. Pas forcément exempt de tout reproche, Vercoutre est battu sur sa droite. L’ancien Lyonnais est furieux contre ses partenaires mais la faute est au moins partagée.

50eme minute
Trouvé sur le côté droit, Danic fixe son adversaire avant de repiquer légèrement dans l’axe et d’armer une belle frappe du pied gauche. Mais alors que le ballon prenait la direction de sa lucarne gauche, Vercoutre est à la parade et détourne en corner. Ce dernier ne donne rien.

62eme minute
Sur le côté droit, Appiah adresse un centre parfait en direction de Delort. Oublié au second poteau, l’ancien Tourangeau reprend de la tête mais J-L.Leca est décisif pour sortir au sol le ballon de son coin droit. Grosse parade.

73eme minute
Balle de break pour le Sporting ! Sur le côté droit de la surface caennaise, Danic centre en retrait et à ras de terre pour Raspentino qui reprend instantanément. Mais Vercoutre est vigilant sur la reprise du pied droit de l’ancien Marseillais.

74eme minute
Nouvelle parade de Vercoutre qui est contraint de sortir de sa lucarne droite une tête de… son coéquipier Yahia.

80eme minute
Servi sur le côté droit, Danic se remet sur son pied gauche et centre vers F.Ayité qui place une tête croisée mais Vercoutre est encore à la parade. Superbe arrêt du gardien caennais !

Les joueurs à la loupe

Bastia
Alors que J-L.LECA a notamment été décisif sur une tête d’Andy Delort (62eme), MODESTO et SQUILLACI n’ont pas grand-chose à se reprocher ce samedi soir. Du côté des latéraux, MARANGE et CIONI ont aussi globalement répondu présent. Un discours qui vaut également pour S.FOFANA et pour CAHUZAC (24 ballons gagnés) qui n’ont pas ménagé leur peine à la récupération. Ce dernier a néanmoins frôlé la correctionnelle en seconde période avec un pétage de plomb dont il a le secret. Au niveau offensif, S.DIALLO a été heureux sur l’ouverture du score mais l’essentiel est ailleurs avec cette première victoire depuis le 26 septembre dernier. Alors que PALMIERI a été sérieux à défaut d’être génial, DANIC a été le plus entreprenant pour le Sporting, F.AYITE évoluant dans un rôle ingrat seul en pointe. Après l’entrée de RASPENTINO (60eme), le Togolais a été plus à l’aise en passant sur le couloir gauche.

Caen
Malgré un regard accusateur lancé vers ses coéquipiers, VERCOUTRE n’est certainement pas exempt de tout reproche sur le but bastiais. Mais compte tenu de sa seconde période de haute volée, il est néanmoins difficile d’en vouloir au gardien caennais. Devant lui, la charnière composée de DA SILVA et de YAHIA n’a pas été des plus rassurantes, le Tunisien n’étant pas loin du carton rouge en seconde période. Sur les côtés, APPIAH (26 ballons perdus) et RAINEAU n’ont pas suffisamment proposé sur le plan offensif. Et le numéro 22 a carrément vécu un cauchemar après la pause face à Gaël Danic. Un cran plus haut, le milieu de terrain caennais s’est contenté de ronronner sur la pelouse d’Armand-Cesari. Alors que FERET n’était clairement pas dans un grand soir, NKOLOLO a déçu pour sa première titularisation en Ligue 1. L’ex-Clermontois a logiquement été remplacé par DELAPLACE (54eme). Mais les joueurs excentrés ont également livré une prestation décevante. BESSAT et BAZILE n’ont pas pesé sur les débats et DELORT s’est logiquement trouvé en manque de munitions. Aujourd’hui, c’est toute la machine caennaise qui était enrayée.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Millot a globalement bien géré les débats mais il aurait être plus sévère sur certaines décisions en seconde période. Cahuzac s'en tire bien ce samedi soir...

Ça s’est passé en coulisses…

- Ghislain Printant, l’entraîneur de Bastia, était privé de Brandao (cuisse), Ngando (hanche), Djiku (pied), Kamano (pied), Jebbour (quadriceps) et Maboulou (ischio-jambiers).

- Patrice Garande, le coach caennais, devait composer avec l’absence de Seube (paternité). Imorou et Beaulieu étaient eux blessés.

- Sous contrat jusqu’en juin 2016, Rémy Vercoutre, le gardien de but de Caen, suscite l’intérêt d’une formation étrangère, dont l’identité n’a pas filtré.

La feuille de match

L1 (12eme journée) / BASTIA - CAEN : 1-0

Stade Armand-Cesari (10 386 spectateurs)
Temps doux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Millot (6)

But : S.Diallo (31eme) pour Bastia

Avertissements : Cahuzac (58eme) pour Bastia - Yahia (42eme) et Da Silva (55eme) pour Caen

Expulsion : Aucune

Bastia
J-L.Leca (6) - Cioni (4), Squillaci (5), Modesto (5), Marange (5) puis Raspentino (60eme) - Cahuzac (cap) (5), S.Fofana (5) - Danic (6), S.Diallo (5) puis Mostefa (85eme), Palmieri (4) - F.Ayité (5)

N'ont pas participé : Hansen (g), Peybernes, Houri, L.Coulibaly, Romain
Entraîneur : G.Printant

Caen
Vercoutre (7) - Appiah (4), Yahia (4), Da Silva (4), Raineau (3) - Adéoti (4) puis Louis (69eme) - Bazile (3) puis Rodelin (60eme), Nkololo (3) puis Delaplace (54eme), Féret (cap) (4), Bessat (3) - Delort (4)

N'ont pas participé : Reulet (g), Ben Youssef, Leborgne, Voisin
Entraîneur : P.Garande

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant