Bastia : L'émotion de Palmieri

le
0
Bastia : L'émotion de Palmieri
Bastia : L'émotion de Palmieri
Au bord des larmes au coup de sifflet final après ce doublé qui a permis samedi à Bastia de créer un exploit retentissant face au PSG (4-2), Julian Palmieri avait beaucoup de mal à contenir son émotion après ce match historique pour lui.

« C'est beau, c'est le football, savourait Julian Palmieri, les yeux très humides au micro de Canal Plus après la victoire historique de Bastia face au PSG samedi (4-2 et doublé de l'arrière gauche bastiais pour le compte de la 20eme journée de L1). C'est mon premier doublé en Ligue 1. Ça n'a pas toujours été facile. C'est bien pour le club, parce qu'on s'est battu et qu'on n'était pas à notre place. Je suis content pour moi, pour mes deux buts, parce que le Sporting n'a rien à faire à cette place. C'est beau, c'est magnifique. Je veux profiter un peu et je vais voir ma femme et mon fils, car c'est aussi pour eux, et pour mes parents aussi. »

Les taquets à Ciccolini

Le latéral bastiais au parcours cahoteux est ensuite revenu sur son magnifique premier but de la partie, marquée sur une somptueuse volée du... droit. « Ce but, je ne vais pas l'oublier. C'est François Ciccolini (adjoint de Ghislain Printant et ancien entraîneur de l'équipe) qui m'a beaucoup chambré à propos de mon pied droit depuis qu'il est revenu. Dès le premier entraînement, il m'a beaucoup chambré. C'est pour ça que je suis allé le voir directement et lui mettre quelques taquets. Il me cherchait, donc il m'a trouvé. Non, c'est bien pour tout le monde. Je vais rentrer chez moi et profiter de ça jusqu'à demain. Et après, on va préparer le match de Coupe. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant