Bastia : Hantz parle de manipulation

le
0
Bastia : Hantz parle de manipulation
Bastia : Hantz parle de manipulation

Samedi dernier, dans un article consacré au SC Bastia, le journal L?Equipe avait repris la phrase suivante, tenue à en croire le journal par Frédéric Hantz : « Ils (les dirigeants) préfèrent écouter les gens dans les bars plutôt que moi. » Une initiative qui n?a pas du tout été du goût de l?entraîneur bastiais. Furieux contre le quotidien, Hantz a réuni la presse mercredi midi pour faire une mise au point sur le sujet.

« Samedi, ça a été une très grande surprise pour moi de lire le quotidien national, avec un article fait par un journaliste qui n?avait pas assisté à ma conférence de presse de vendredi, rectifie Frédéric Hantz, repris sur le site de Corse Matin. Il cite en ouvrant les guillemets une phrase que je lui aurais dite mais que je ne lui ai pas dite. En évoquant qu?un joueur lui aurait dit que j?aurais dit cette phrase sans citer le nom du joueur. Une phrase que j?estime très désobligeante pour mes dirigeants et qui nous a mis cette journée-là dans une situation très compliquée pour la préparation de ce match. A mon sens, très sincèrement, c?est plus que de la faute professionnelle, c?est de la manipulation et c?est grave. C?est grave parce que c?est notre métier, parce que c?est le sien et parce que c?est le mien. J?estime qu?un journaliste n?a pas à mettre des guillemets sur une phrase qu?un entraîneur ne lui a pas dite. Pour moi, déontologiquement, c?est inadmissible. Une phrase inventée ? Non, je n?irai pas jusque là, je dis simplement que la phrase qu?il me prête, je ne lui ai pas dite. Il y a des choses qui ont été dites à un moment, mais ce que je regrette, c?est que ce journaliste me prête une phrase que je n?ai pas dite. Une phrase que j?aurais soi-disant dite dans les vestiaires et qu?un joueur qu?il ne cite pas lui aurait répétée. Voilà ce que j?avais à dire, le dossier est clos. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant