Bastia : Ça chauffe entre Ciccolini et Palmieri

le
0

Dimanche soir, après la défaite de Bastia contre le Gazélec Ajaccio (3-2, 35eme journée de Ligue 1), François Ciccolini a tancé certains joueurs de l’effectif du Sporting. Julian Palmieri, qui a des velléités de départ, était certainement visé.

Battu pour la troisième fois consécutive en championnat dimanche après-midi, lors du derby face au Gazélec Ajaccio (3-2, 35eme journée de Ligue 1), Bastia vit une fin de saison pénible. Après la rencontre, François Ciccolini a eu des mots très durs envers son groupe. « Heureusement qu’on a 43 points. On est dans le dur. La situation de certains joueurs est compliquée. Mais s’ils ne veulent pas rester, faut qu’ils s’en aillent. Point barre. Faut que ça s’arrête », a lâché l’entraîneur du Sporting. Des propos qui font sans doute référence à la situation de Julian Palmieri, auteur d’un match très moyen à Mezzavia. En fin de contrat en juin après quatre saisons passées à Bastia, le latéral ou milieu gauche n’a pas donné suite à la proposition de prolongation de ses dirigeants. Ses prétentions salariales sont jugées trop importantes pour les dirigeants corses. Et dimanche, quelques heures avant la rencontre contre le Gazélec Ajaccio, Julian Palmieri a eu un échange avec son ancien coéquipier, Anthony Modeste, sur les réseaux sociaux. L’attaquant de Cologne a demandé au Bastiais quand comptait-il le rejoindre pour jouer à nouveau sous le même maillot. Ce à quoi Palmieri a répondu : « bientôt… » Ambiance sur l’Île de Beauté…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant