Bassons est revenu sur sa suspension et a évoqué l'affaire Armstrong

le
0
Bassons est revenu sur sa suspension et a évoqué l'affaire Armstrong
Bassons est revenu sur sa suspension et a évoqué l'affaire Armstrong

Christophe Bassons, expliquez-nous ce qui s?est passé concrètement ?
J?ai participé à une course où j?ai abandonné (ndlr : lors du Championnat de France de VTT marathon le 1er septembre dernier en Gironde). Mon domicile se trouvant à de longues heures de route, j?ai choisi de rentrer chez moi après avoir averti les responsables de la course. En rentrant à mon domicile, j?ai reçu un appel des commissaires me demandant de me présenter au contrôle antidopage dans la demi-heure car j?étais tiré au sort. Je n?ai pas pu y aller vu que j?étais sur la route du retour. Jeudi dernier, j?étais convoqué devant une commission avec tout mon dossier de défense, avec une attestation signifiant que j?avais abandonné une heure avant l?arrivée des premiers coureurs. J?avais également des documents prouvant que j?étais en état d?hypoglycémie. Mais, cette semaine, la Fédération m?a envoyé un courrier m?indiquant que j?étais suspendu un an.

Vous sentez-vous coupable ?
C?est vrai que j?ai eu un manquement par rapport au règlement sportif de la Fédération française de cyclisme. Je n?ai pas pris le temps ni la peine de rester jusqu?à la fin de la course pour vérifier s?il y avait un contrôle antidopage. Cela m?est totalement sorti de l?esprit. Mais ce que je trouve surprenant, c?est de prendre un an de suspension pour ne pas m?être présenté à un test antidopage dont je n?avais pas connaissance.

Trouvez-vous la sanction trop lourde ?
Il y a eu un communiqué de la FFC qui n?est pas totalement exact. La sanction peut aller jusqu?à deux ans de suspension lorsqu?on vous a notifié un contrôle et que vous refusez de vous y soumettre. Ce qui induit qu?on doit vous informer et vous le notifier : c?est stipulé dans le Code du sport et dans le Code mondial antidopage. Moi, on ne m?a jamais notifié quoi que ce soit et je n?ai jamais été informé. Il y a un tas de choses qui me font me poser des questions sur cette décision. Plutôt que faire appel de cette sanction inadaptée et passer sous silence cette affaire, j?ai préféré le dire publiquement pour montrer les incohérences du système.

« Lance Armtrong reste un être humain »

A votre avis, est-ce que vous payez vos positions sur le dopage à la direction régionale de la Jeunesse et des Sports de Bordeaux ?
J?ose espérer que non et penser que les personnes de la Fédération ont su faire la part des choses. Je n?y pense pas pour l?instant. Je trouve juste que cette sanction n?est pas adaptée par rapport à l?erreur que j?ai pu commettre car c?est une erreur sportive et non pas de dopage.

C?est aussi la manière dont vous avez été mis au courant qui est surprenante?
Vous savez, la nouvelle m?a été apportée comme elle doit l?être avec les procédures à respecter. En plus, je n?attends rien du milieu. J?ai arrêté depuis 2001 et je n?ai donc plus aucune relation avec ce milieu-là. Je n?en attendais pas davantage.

Que pensez-vous de l?affaire Armstrong ?
Lance Armtrong a triché et doit être sanctionné mais il reste un être humain. Il a été très haut et a tout maîtrisé et, quand vous vous retrouvez très bas comme il l?est actuellement, vous pouvez faire une bêtise. Cela serait triste d?en arriver là. Mais il doit être sanctionné. Après quelque chose me laisse penser qu?il ne sera pas puni : ce qui ne ferait qu?aggraver les incohérences du système. Si ça se passe comme ça, les gens ne comprendront plus rien. Il faudra changer beaucoup de choses dans ce système.

Propos recueillis par Renaud Marquot dans Live365 sur sport365

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant