Basket - Pro A - Paris-Levallois : Batum prêt à faire comme Parker ?

le
0
Basket - Pro A - Paris-Levallois : Batum prêt à faire comme Parker ?
Basket - Pro A - Paris-Levallois : Batum prêt à faire comme Parker ?

Alors que l’avenir du Paris-Levallois reste incertain suite à la décision de la Mairie de Paris de ne plus soutenir le club, Nicolas Batum pourrait prendre exemple sur Tony Parker et investir dans le club de la région parisienne.

Depuis 2009, Tony Parker s’est décidé à investir dans le basketball français en prenant une part minoritaire du capital de l’ASVEL. L’ancien meneur de l’équipe de France a ensuite augmenté petit à petit sa participation au sein du club rhodanien pour, finalement, en prendre le contrôle en 2014. L’initiative de « TP » pour rendre au basketball français ce qu’il lui a donné pourrait très prochainement faire des émules, un autre international français installé en NBA étant prêt à investir dans un club de Pro A pour l’aider à se développer. Ce joueur, c’est Nicolas Batum et le club ne serait rien d’autre que le Paris-Levallois. Le club francilien, actuel sixième du championnat, vis des moments troubles en interne avec la Mairie de Paris qui a décidé de cesser toute subvention du club depuis l’été dernier.

Batum pas seul à venir ?

Nicolas Batum serait bien décidé à donner un coup de pouce au Paris-Levallois et un des indices est son retrait du club du Mans. Le club formateur de l’ailier des Charlotte Hornets « n’a plus de nouvelles de lui », assure un des dirigeants du MSB au quotidien Le Parisien, alors que Nicolas Batum est entré au directoire du club sarthois en janvier 2015. Cet intérêt soudain vient des actuels dirigeants du club francilien qui cherchent de nouveaux partenaires financiers pour pallier au retrait des subventions venues de la ville de Paris et les contacts avec Nicolas Batum ont été pris via la société Comsport, qui gère les intérêts de Nicolas Batum. « Oui, il y a un projet avec Nicolas Batum, confie au Parisien Jean-Pierre Aubry, le président du PL. S’il aboutit, ce sera pour le bien du basket parisien et francilien. Je souhaite que mes partenaires et actionnaires de Panames soient conscients de son importance. » Ce projet en lien avec l’international français a même attiré l’attention de deux autres joueurs français de NBA, tous liés par Comsport, Rudy Gobert et Evan Fournier.

Des actionnaires prêts au blocage

Reste que l’idée de voir Nicolas Batum et ses proches investir dans le Paris-Levallois ne semble pas faire plaisir à tout le monde. Certains actionnaires du club, dont les anciens tenants du Paris Basket Racing, club auquel le Paris-Levallois a, en quelque sorte, succédé après la fusion avec le Levallois SCB, pourraient faire jouer leur minorité de blocage pour mettre à mal la faisabilité de ce projet qui pourrait permettre au basketball parisien de retrouver un club de premier plan. Cette « branche parisienne » de l’actionnariat, dont font partie l’ancien secrétaire général de l’IAAF Essar Gabriel et de l’ancien international et entraîneur du PL Antoine Rigaudeau, souhaiterait monnayer sa participation aux alentours d’un million d’euros, une somme telle qu’elle pourrait mettre à mal l’avenir du projet porté par Nicolas Batum. Une affaire qui, donc, devrait se régler à coups de chèques, si elle se règle un jour... A lire aussi : >>> Le Mans fait chuter Paris-Levallois >>> Paris-Levallois : Même nom mais sans Paris la saison prochaine
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant