Basket : pourquoi les meilleurs clubs français ont rendez-vous chez Mickey

le
0
Gravelines, vainqueur de la première édition de la Leaders Cup, l'an dernier, à Disneyland.
Gravelines, vainqueur de la première édition de la Leaders Cup, l'an dernier, à Disneyland.

Un ballon orange surmonté de deux grandes oreilles rondes qui appartiennent à la souris - Mickey - la plus connue de la planète. C'est le logo d'une compétition qui détonne dans l'univers du sport tricolore : la Leaders Cup de basket, qui réunit pendant trois jours les huit meilleures équipes du championnat de France. Et ce, au sein d'un stade monté pour l'occasion dans le fameux parc d'attractions. Après le succès de la première édition, la seconde se déroule ce week-end à Disneyland Paris. "Nous avions à coeur de créer un événement unique", explique Clément Tropres, directeur marketing développement à la Ligne nationale de basket (LNB), organisatrice de la Leaders Cup. Dans le calendrier du basket français, la Leaders Cup prend la place de la Semaine des as. Cette compétition, relancée en 2003, réunissait les huit meilleures équipes du championnat en province. Un événement calqué sur le modèle de la Coupe du roi en Espagne qui - contrairement à cette même compétition en football - est resserré autour d'un week-end prolongé. Après dix éditions, le tournoi s'installe comme un rendez-vous majeur de la saison avec des éditions à Pau, à Toulon ou encore à Villeurbanne. . En quête d'un nouveau souffle Pourtant, les collectivités locales se montrent progressivement plus pointilleuses sur l'organisation d'un tel événement, d'autant que le public boude parfois la compétition. En quête d'un nouveau souffle, la Ligue...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant