Basket - Mondial 2014 : impossible n'est pas français !

le
0
La force et la convictiond e Rudy Gobert, grand artisan de la victoire face aux Espagnols
La force et la convictiond e Rudy Gobert, grand artisan de la victoire face aux Espagnols

Il y a des signes qui ne trompent pas. Sur le banc tricolore, les remplaçants tricolores se serrent les uns aux autres, accoudés et enthousiastes. A quelques mètres, sur le banc espagnol, les regards sont vides. Les footballeurs Ramos et Casillas, assis dans les tribunes, doivent revoir le désastre de leur dernière campagne mondiale. Comme pour les footballeurs, la Roja version " baloncesto " était programmé pour gagné, chez elle, face aux Etats-Unis. Mais il y a avait les Bleus, ce mercredi soir au programme des quarts de finale. Une équipe privée de Parker, de Noah puis de De Colo et de Mahimi. "C'est comme un match de Coupe de France de football" expliquait Vincent Collet. Ses joueurs ont juste été héroique, destabilisant le meilleur secteur intérieur de la planète basket (65-52). Jamais les Bleus n'avait battu l'Espagne avec Pau La France tient le plus grand exploit de son histoire. Celle d'une équipe qui n'a rien lâché, étoufant la Roja en attaque et maîtrisant, pleine de sang-froid, ses possessions en attaque. La bande au président Boris Diaw - aussi populaire qu'efficace - a peu tremblé et surtout jamais craqué. Les jeunes (Lauvergne, Fournier, Heurtel) ont démontré que la France est simplement un sacré pays de basket. Récit d'un match qui restera dans les annales du sport français. LA PREMIÈRE MI-TEMPS : mieux que les yeux dans les yeux En début de match, les Bleus démontrent une application rare. Boris Diaw donne le ton,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant