Basket: la France dénonce l'attitude de la fédération européenne

le
0

par Romain Brunet

PARIS (Reuters) - Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket (FFBB), a déploré que le projet, abandonné mercredi, de candidature commune de la France, l'Allemagne, l'Italie et la Croatie à l'organisation de l'Eurobasket 2015 ait été "balayé par les intérêts à court terme de la FIBA Europe".

Les quatre fédérations ont annoncé le retrait de leur candidature, invoquant d'"immenses doutes concernant le professionnalisme et le manque de confiance dans le processus d'étude de la candidature mené par la Fédération européenne de basket".

Jean-Pierre Siutat reproche à la FIBA Europe de chercher à faire le maximum de bénéfices en imposant des coûts importants aux pays organisateurs.

"La FIBA Europe a la possibilité de changer les conditions du cahier des charges et l'organisateur ne peut faire qu'une chose: c'est payer, payer et encore payer sans avoir la possibilité de négocier les choses", a-t-il regretté lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Ça me paraît inacceptable. On est garant de l'argent public. Si on nous rajoute des dépenses supplémentaires de façon inconsidérée sans que l'on puisse avoir de maîtrise, où est-ce qu'on va? Dans ces conditions, nous avons préféré stopper. Aujourd'hui, il faut être responsable."

La FIBA Europe a notamment demandé quatre millions d'euros pour l'organisation de l'Eurobasket et impose à l'organisateur de trouver un partenaire financier qui accompagne la Fédération européenne pendant quatre ans pour un montant de quatre millions d'euros également. Soit, au total, huit millions d'euros.

SOUTIEN DE L'ÉTAT FRANÇAIS

De plus, selon le président de la FFBB, la FIBA Europe a refusé que ce paiement se fasse de façon croissante en 2013, 2014 et 2015.

Au contraire, "la FIBA a envoyé une sommation de signer un contrat le jour du choix (du pays organisateur) pour payer deux millions d'euros par an pendant quatre ans. Des choses qui sont pour nous absolument impossibles", a précisé Jean-Pierre Siutat.

Le président de la FFBB s'est également interrogé sur le fait que la FIBA Europe ait laissé l'Ukraine déposer sa candidature près de deux mois après la date limite, initialement fixée au 1er août.

Il a aussi rappelé que la candidature à quatre était soutenue au plus haut niveau par l'État français.

"Nous avons été reçus fin novembre avec le 'Central Board' de la FIBA Europe par Nicolas Sarkozy pendant 40 minutes. Le ministre des Sports, David Douillet, nous a vus deux fois. Nous avons organisé un dîner au Sénat pour organiser le tirage au sort de cette compétition. On était dans une vraie démarche pour faire quelque chose d'innovant et d'original", a-t-il souligné.

La FIBA Europe doit annoncer dimanche prochain le pays qui organisera l'Eurobasket 2015 et l'Ukraine se retrouve, de fait, seul pays candidat.

Elle a pris acte du renoncement des quatre pays. "Le conseil d'administration de la FIBA Europe qui se réunit ce week-end à Munich, en Allemagne, étudiera les déclarations faites par les quatre fédérations et publiera une réponse appropriée", indique la FIBA Europe dans un communiqué.

Les Fédérations française et allemande, de leur côté, pourraient se porter candidates à l'organisation du championnat du monde 2018.

"On a tellement sympathisé avec nos amis allemands qu'on est prêt à faire des choses ensemble", a dit Jean-Pierre Siutat.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant