Basket - Euroligue : Limoges fait son grand retour parmi les étoiles

le
0
Seize ans après leurs glorieux aînés, les joueurs du CSP Limoges retrouvent l'Euroligue. Ils affrontent les champions en titre, le Maccabi Tel-Aviv, dans leur salle.
Seize ans après leurs glorieux aînés, les joueurs du CSP Limoges retrouvent l'Euroligue. Ils affrontent les champions en titre, le Maccabi Tel-Aviv, dans leur salle.

Ces derniers jours autour du palais des sports de Beaublanc, à Limoges, il y a un mélange d'excitation et d'enthousiasme. Comme si l'histoire du club, le CSP, s'était soudainement accélérée. Frédéric Forte a tout connu : les joies des sommets européens et le titre en 1993 en tant que joueur, mais aussi la chute du club, les matchs en Nationale 1 (troisième division) jusqu'au retour en Euroligue. Tout se mêle dans l'esprit du président du club qui s'est longuement entretenu avec Le Point.fr avant de s'envoler vers Tel-Aviv. En effet, tout un symbole, c'est sur le parquet du Maccabi Tel-Aviv, vainqueur de l'Euroligue l'an passé, que la campagne européenne du CSP va débuter. Retour sur cette revanche sur l'histoire et la perspective, exaltante, d'en écrire une nouvelle page.

Un si glorieux passé

Le 15 avril 1993, un mois avant que l'Olympique de Marseille ne décroche la Ligue des champions, le CSP Limoges devenait le premier club de l'Hexagone, tous sports collectifs confondus, à décrocher le titre européen suprême. Au Final Four (matches couperets entre les quatre meilleurs), les Limougeauds et leur maillot jaune et grenat s'offrent le scalp du grand Real de Madrid (62-52). En finale, ce sont les Italiens du Benetton Trévise qui cèdent (59-55) face à la bande de Jim Bilba, Jimmy Vérove, Richard Dacoury et Michael Young.

"Des joueurs comme Arvydas Sabonis (Real) ou Toni Kuko? (Trévise), même aujourd'hui, on en trouve très peu sur le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant