Basket - Euro 2017 (H) : Collet se projette sur un tableau loin d'être simple

le
0
Basket - Euro 2017 (H) : Collet se projette sur un tableau loin d'être simple
Basket - Euro 2017 (H) : Collet se projette sur un tableau loin d'être simple

Quelques minutes après le tirage au sort de la phase finale du championnat d’Europe 2017, Vincent Collet n’a pas caché que le parcours de l’équipe de France pourrait être compliqué.

L’équipe de France masculine de basketball n’a pas été très gâtée lors du tirage au sort de la phase finale du championnat d’Europe 2017, effectué ce mardi à Istanbul. Peu après avoir pris connaissance du résultat de ce tirage, Vincent Collet a livré dans un communiqué de la Fédération Française de basketball son premier sentiment, à chaud. « C’est un groupe intéressant avec des équipes fortes, assure le sélectionneur des Bleus. Par rapport à 2015, ce groupe est plus fort avec la Grèce et la Slovénie, ainsi que la Finlande à domicile. » Mais celui qui a repris récemment les rênes de Strasbourg se projette déjà plus loin dans le tournoi et assure que le tableau des Bleus pourrait être très compliqué si le premier tour ne se passe pas idéalement. « Nous croiserons ensuite avec le groupe de la Lituanie, de l’Italie, rappelle Vincent Collet. Si nous avions le bonheur de nous qualifier ce sera ensuite compliqué avec la Serbie, la Turquie ou l’Espagne si nous n’étions pas dans les deux premiers de notre groupe. Mais quand on veut aller loin il faut être prêt à jouer les meilleurs. »

Collet : « Je souhaitais aller à Helsinki »

Mais un des enseignements de ce tirage au sort, c’est la destination des Bleus pour le premier tour, qui sera éclaté entre la Finlande, Israël, la Roumanie et la Turquie. Et le sélectionneur de l’équipe de France n’est pas mécontent d’aller jouer en Finlande. « Jouer à Helsinki sera une jolie fête populaire, assure Vincent Collet. Je souhaitais aller là-bas et j’en ai parlé avec mon assistant à Strasbourg qui est assistant en équipe nationale. La salle fait 13 500 places et sera constamment pleine ce qui permettra d’avoir un très beau premier tour. A mon sens, la Grèce sera notre adversaire numéro un. Cela fait des années qu’on les attend et cela va finir par passer. Lors des matches couperets, ils ont connu des difficultés mais sont redoutables en poule. » De son côté, le Directeur Technique National Patrick Beesley a lui aussi regardé plus loin que le premier tour et confirme l’objectif des Bleus, le titre européen. « Mon premier mot ? Solide. Nous avons des équipes fortes et cela ne déplaît pas à Vincent Collet, assure le DTN dans ce communiqué. On se tourne également vers les huitièmes à élimination directe et à ce titre le groupe B semble abordable. Pour la Fédération, l’EuroBasket 2017 se suffit à lui-même, c’est un titre continental qu’il faut aller chercher, et il fait partie des échéances que nous avons fixées sur la route des Jeux de Tokyo. » L’état-major des Bleus sait que ce championnat d’Europe ne sera pas simple...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant