Basket - Bleus - Collet : « Alexis n'était pas très à l'aise »

le
0

A quelques heures de s’envoler pour le TQO de Manille, le sélectionneur de l’équipe de France Vincent Collet est revenu sur son choix d’écarter Alexis Ajinça.

Vincent Collet, pourquoi n’avez-vous pas sélectionné Alexis Ajinça pour le TQO ? C’est un choix. A chaque fois qu’on fait une sélection, c’est toujours compliqué puisqu’il faut trancher entre plusieurs éléments. On le fait à chaque fois avec sa conscience, en essayant que l’équipe corresponde le plus à l’échéance qu’on s’est fixé, en l’occurrence aller aux Jeux Olympiques, gagner ce TQO. Je dis depuis le début de la préparation qu’on doit être en mode commando, et j’ai choisi ceux qui me paraissent les plus à mêmes de l’être. Cette non-sélection est-elle due à ses déclarations la semaine dernière dans l’Equipe (il avait estimé n’avoir pas été très bien accueilli par ses coéquipiers après son forfait de dernière minute pour l’Euro l’an passé, ndlr) ? Très clairement, mon choix est d’abord sportif. Vendredi après-midi, quand on est parti à Belgrade, j’en parlais déjà à mes assistants. C’était avant qu’il rencontre Yann (le journaliste de L’Equipe, ndlr) le soir. Je trouvais déjà qu’il n’était pas tout à fait au niveau escompté. Ensuite, ce qu’il s’est passé l’a, je pense, fortement perturbé et ne l’a pas aidé lors de ses deux derniers matchs. Je crois qu’il ne s’est pas facilité la tâche avec cette prise de position. Moi, ce qui m’importait d’abord, c’était l’aspect sportif, mais sans négliger la cohésion. Je parle de commando et il est clair que la cohésion du groupe est aussi essentielle. Avez-vous discuté avec lui ? A chaque fois qu’on coupe un joueur, je le reçois, avec Patrick (Beesley, le DTN, ndlr) et mes assistants. On a parlé 10-15 minutes. Il n’était pas particulièrement surpris. Il était d’accord pour dire qu’il n’était pas très à l’aise, en particulier depuis vendredi. Du coup vous avez choisi Edwin Jackson en « accompagnateur »... Il a un comportement irréprochable, mais je n’avais pas à me plaindre du comportement d’Alexis sur le terrain, pas du tout. L’une des raisons pour lesquelles on a pris Edwin, c’est la blessure d’Antoine Diot. On est rassuré mais il y a malgré tout une incertitude qui plane sur les premiers entraînements à Manille. On a six entraînement avant le premier match contre les Philippines donc ça va nous permettre de fonctionner et parer à quelque chose de plus sérieux. Et je félicite Edwin d’avoir accepté immédiatement, ce n’est pas évident.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant