BASF réduit ses prévisions pour refléter les normes IFRS

le
0
BASF RÉDUIT SES PRÉVISIONS POUR REFLÉTER LES NORMES IFRS
BASF RÉDUIT SES PRÉVISIONS POUR REFLÉTER LES NORMES IFRS

LUDWIGSHAFEN, Allemagne (Reuters) - BASF, le premier chimiste mondial par le chiffre d'affaires, a réduit vendredi ses prévisions à long terme pour refléter des changements dans les normes comptables IFRS (International Financial Reporting Standards).

Ces changements amènent le groupe allemand à intégrer dans ses états financiers des filiales qui étaient totalement ou partiellement consolidées auparavant, explique-t-il dans un communiqué.

Pour 2015, BASF anticipe désormais un chiffre d'affaires de 80 milliards d'euros au lieu d'un objectif précédent de 85 milliards.

La prévision de bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) est quant à elle révisée à 14 milliards au lieu de 15 milliards.

Les objectifs à l'horizon de 2020 sont désormais de 110 milliards pour le chiffre d'affaires et de 22 milliards pour l'Ebitda, au lieu de 115 milliards et 23 milliards respectivement.

Le groupe laisse inchangé son objectif d'un bénéfice par action de 7,50 euros en 2015, tout comme sa prévision de résultats 2013 supérieurs à ceux de 2012.

Le comparatif de 2012 sera toutefois révisé en baisse. Avec les nouvelles normes comptables, le chiffre d'affaires 2012 est non plus de 78,73 milliards d'euros mais de 72,13 milliards, et l'Ebit hors éléments exceptionnels ressort à 6,65 milliards au lieu des 8,88 milliards annoncés.

A la Bourse de Francfort, l'action BASF cédait 0,66% à 70,83 euros à 12h41 GMT alors que l'indice Dax abandonnait 0,16%.

Ludwig Burger, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant