BASF prédit une baisse de son bénéfice d'exploitation

le
0
 (Actualisé avec précisions, réactions, cours de Bourse) 
    par Ludwig Burger 
    LUDWIGSHAFEN, Allemagne, 26 février (Reuters) - BASF 
 BASFn.DE , numéro un mondial de la chimie par le chiffre 
d'affaires, a prévenu vendredi que son bénéfice d'exploitation 
allait reculer cette année en raison de la chute des cours du 
pétrole, qui pèse sur ses activités dans les hydrocarbures, et 
de la faiblesse de la demande en Chine. 
    Le titre prend néanmoins 2,35% à 60,58 euros dans les 
premiers échanges à la Bourse de Francfort, le groupe ayant tout 
de même relevé son dividende. 
    Le bénéfice avant intérêts et taxes (Ebit), hors 
exceptionnels, pourrait se contracter de 10% en 2016, a dit le 
groupe allemand. 
    "C'est un objectif ambitieux dans le contexte actuel, 
volatil et difficile, et il dépend particulièrement de 
l'évolution des cours du pétrole", déclare le président du 
directoire, Kurt Bock, dans un communiqué. 
    La légère progression du bénéfice dans les pesticides 
agricoles, la chimie de spécialité et les plastiques devrait 
être éclipsée par l'effondrement attendu dans les activités 
pétrochimiques et dans sa filiale d'hydrocarbures Wintershall. 
    BASF adresse néanmoins un message à ses actionnaires, qui 
ont vu le cours du titre plonger de 24% ces trois derniers mois, 
en relevant son dividende annuel à 2,90 euros par action. Le 
groupe distribue ainsi deux tiers de son bénéfice net, soit le 
ratio le plus élevé depuis 2009. 
    Les prévisions des analystes sur le dividende s'étalaient de 
2,80 euros à 2,90 euros. 
    "Accroître le dividende dans ce contexte difficile constitue 
clairement un signal positif", a réagi Peter Spengler, analyste 
chez DZ Bank, évoquant un rendement de dividende de 4,9%. 
    En Chine, où BASF réalise environ 8% de ses ventes et 
dispose d'une co-entreprise spécialisée dans la pétrochimie et 
la chimie de spécialité, le groupe allemand s'attend à ce que la 
croissance de l'activité continue de légèrement décélérer. 
    BASF a vu son bénéfice net se contracter de 23% en 2015, à 
4,0 milliards d'euros. Ce résultat est légèrement supérieur à la 
prévision moyenne des analystes mais il est le plus faible en 
année pleine depuis 2009. 
    Après plusieurs années de grands projets d'investissement, 
BASF va réduire ses dépenses d'équipement pour un milliard 
d'euros à 4,2 milliards cette année. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant