BASF et Gazprom échangent des actifs gaziers

le
0

Commodesk - L'allemand BASF et le russe Gazprom ont procédé à l'échange d'actifs dans le secteur du gaz, ont annoncé les deux entreprises mercredi 14 novembre. Pour BASF, l'intérêt est de se séparer de ses activités de stockage et de vente de gaz, pour se concentrer sur l'exploration et la production d'hydrocarbures.

Wintershall, filiale détenue à 100% par BASF, recevra 25% de deux zones de production du gisement de gaz d'Urengoi, en Sibérie, avec une option pour porter cette part à 50%. Selon BASF, les réserves du site, qui seront développées conjointement par les deux compagnies, s'établissent à 274 milliards de mètres cubes.  

En contrepartie, Gazprom récupère la totalité des parts des sociétés WIEH et WIEE, spécialisées dans le commerce de gaz, ainsi que les activités stockage de Wingas. Jusqu'à présent, ces entreprises étaient détenues à parts égales par Gazprom et BASF.

Gazprom renforce sa position dans les domaines du commerce de gaz, afin d'assurer son offre de gaz en Europe, de loin son premier marché. L'Union européenne souhaite introduire en 2014 le marché unique du gaz, libéralisé. Les prix ne seraient plus fixés par chaque gouvernement mais par le marché.

L'accord prévoit également la cession à Gazprom de Wintershall Noordzee, qui explore des gisements offshore au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et au Danemark.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant