Bartolone : «Sur la sécurité, la gauche est crédible»

le
0
INTERVIEW - Alors que le PS présente aujourd'hui ses propositions, le président du conseil général de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone dénonce le bilan du chef de l'État.

LE FIGARO. - Le remaniement marque-t-il un tournant dans le quinquennat ?

Claude BARTOLONE. - Pour Nicolas Sarkozy, oui, c'est un tournant dans la mesure où, pour la première fois depuis 2007, il donne le sentiment de subir. Le président se retrouve avec un premier ministre plus imposé que choisi et un responsable de l'UMP en qui il n'a pas toute confiance... En revanche, pour les Français, ce remaniement est tout sauf un tournant. À peu de choses près, les mêmes équipes vont mener la même politique.

Le PS doit-il tendre la main aux centristes ?

Le président a donné le sentiment d'être peu attentif au projet des centristes. Un certain nombre de personnalités ont été méprisées sur la forme comme sur le fond. Je ne peux pas croire qu'un homme comme Jean-Louis Borloo, pour qui j'ai de l'amitié, se soit spontanément pris pour un premier ministre sans y avoir été encouragé. La manière dont Nicolas Sarkozy s'est conduit avec eux donne encore plus de force

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant