Bartolone menace d'annuler une visite parlementaire à Moscou

le , mis à jour à 10:35
7

PARIS, 1er juin (Reuters) - Claude Bartolone a menacé lundi d'annuler la visite d'une délégation parlementaire à Moscou prévue mi-juin si le chef de file des députés PS à l'Assemblée nationale, dont le nom figure sur une liste noire de 89 personnalités européennes, se voyait refuser l'entrée sur le territoire russe. Le voyage prévu le 18 juin "aura lieu avec Bruno le Roux sur la liste des participants", a déclaré le président de l'Assemblée nationale sur Europe 1. "Si les Russes n'acceptent pas, il n'y aura pas de délégation" et si les députés sont refoulés à l'aéroport, "eh bien nous repartirons". "On ne peut pas avoir de la part du (président russe Vladimir) Poutine et de la Russie ce genre de choses", a-t-il ajouté, qui n'exclut pas de conduire la délégation. La Russie a dressé une liste noire de 89 personnalités européennes interdites d'entrée sur son territoire en réponse aux sanctions prises par Bruxelles contre la Russie pour son implication dans le conflit ukrainien. Outre Bruno Le Roux, trois autres Français figurent sur la liste : le philosophe Bernard-Henri Lévy, le président du Comité économique et social européen (CESE) Henri Malosse, et l'ex-eurodéputé Daniel Cohn-Bendit. Le PS a demandé ce week-end à Vladimir Poutine de revenir sur cette décision ID:nL5N0YM0ND . "C'est incompréhensible cette histoire, que ce soit pour BHL que ce soit pour Bruno le Roux que pour les autres, de les voir d'un seul coup interdits comme ça (de territoire russe NDLR) et on ne sait même pas pour quelle raison", a dit Claude Bartolone lundi. "Qu'est ce que ça veut dire? C'est du délit de sale gueule encore une fois?", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, si nous avons des sanctions par rapport à la Russie, ce n'est pas tant par rapport à la Russie (..) mais on ne peut pas accepter qu'il puisse y avoir la guerre sur le continent européen". Depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, l'Union européenne a adopté une série de sanctions et d'interdictions d'entrée sur le territoire européen à l'encontre de personnalités russes accusées de jouer un rôle dans le conflit ukrainien. (Marine Pennetier, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 1 juin 2015 à 13:25

    Poutine rigole bien de la médiocrité de ces marionnettes entre les mains des USA et de l'OTAN.

  • JODHY le lundi 1 juin 2015 à 11:36

    tiens un petit voyage d'annulé , pas grave ils irons aux séchelles faire une reunion de travail

  • dotcom1 le lundi 1 juin 2015 à 11:33

    Mauvaise semaine pour BHL : entarté en Belgique, triquard en Russie...

  • M7097610 le lundi 1 juin 2015 à 11:27

    super, cela fera des économies pour le contribuable !

  • xk8r le lundi 1 juin 2015 à 11:11

    je vois déjà poutine exploser de rire en apprenant la bonne nouvelle !

  • xk8r le lundi 1 juin 2015 à 11:10

    ça c'est de la menace max !

  • mbaron12 le lundi 1 juin 2015 à 11:06

    Et Vladimir lui a fait dire... "Même pas peur..." !!!