Bartolone, candidat francilien, supporter olympien

le
0
Bartolone, candidat francilien, supporter olympien
Bartolone, candidat francilien, supporter olympien

Le premier tour des régionales, c'est aujourd'hui. Et en Île-de-France, le candidat socialiste, Claude Bartolone, brigue la présidence avec le cœur olympien. Comme quoi, tout est possible.

Il ne s'en cache pas. Au contraire. Dans son bureau, il y a une armoire à souvenirs. Notamment une écharpe de l'OM et une photo de lui au Vélodrome à côté de Michel Vauzelle, président de la région PACA. C'était lors du quart de finale contre le Milan AC de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1991. Comme une preuve de la profondeur de sa passion. Claude Bartolone parle aussi facilement de "la main de Vata" que des "larmes de Boli" à Bari, où il était pour la finale perdue en 1991, et forcément, de la finale le 26 mai 1993, devant son poste de télévision. Bref, son amour pour le club de Marseille ne date pas d'aujourd'hui et était déjà présent à la grande époque. Difficile pour autant d'en retrouver l'origine. Surtout que Claude Bartolone, après avoir vu le jour à Tunis, a toujours habité en Seine-Saint-Denis, au pré Saint-Gervais.

Pizza et changement de cap


Quand on pose la question à son ami de longue date, Philippe Vignaud, les origines italiennes de Bartolone semblent être les seuls éléments de réponse logiques : "Il a un attachement particulier à cette équipe du Sud parce que quand il y a le soleil, il est à son aise, c'est quand même un gamin du peuple." Car avant d'être un supporter de l'OM, Claude Bartolone est avant tout un gros consommateur de foot. Il fait notamment partie de l'équipe de France des députés, numéro 10 en main : "Ça s'entend quand il en parle, il ne force pas."



Il est aussi le genre de collègue à organiser des soirées foot chez lui : "Quand il y a des matchs importants, il invite des amis chez lui. Guillaume Bachelay, Stéphane Troussel, par exemple, sont des fans de foot. Son frère, Renato, vient aussi à ce genre de réunion. Pendant la Coupe du monde, c'était souvent pizza et foot chez lui. Pour lui, c'est avant tout un moyen de partager et de se détendre." Et puis il regarde beaucoup de matchs. Autant qu'il le peut. Il se rend aussi souvent au stade Vélodrome. Enfin ça, c'était surtout avant de se présenter officiellement aux régionales en mai dernier. Depuis, Claude Bartolone n'a pas vraiment renié sa passion pour l'OM, mais…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant