Barroso : la reprise menacée par les «politiques»

le
0
Dans un discours sur l'état de l'Union», à Strasbourg, le président de la Commission europénne s'en est pris indirectement à François Hollande, Angela Merkel et David Cameron.

La croissance s'annonce au rendez-vous, mais elle risque encore de trébucher sur l'absence de courage politique et des réformes inachevées. José Manuel Barroso a mis la France, l'Allemagne et le Royaume Uni au défi de tenir leurs engagements dans l'UE, dans l'un de ses derniers grands discours avant les élections européennes de mai prochain.

«La reprise est en vue, a dit le président de la Commission devant le parlement européen. Mais elle est fragile et le risque principal est politique: c'est l'instabilité et l'absence de détermination. Ces dernières années ont montré que tout ce qui met en doute l'engagement de réforme des gouvernements mène à une sanction immédiate (...) Ce ne sont pas la rhétorique et les promesses qui convaincront. Mais seulement la réussite des objectifs...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant