Barrick Gold : le crépuscule d'une étoile

le
0
Un lingot d'or Barrick. (© Barrick Gold)
Un lingot d'or Barrick. (© Barrick Gold)

Le titre du premier producteur d’or mondial a chuté de plus de 45% sur les trois derniers mois. À mesure que le prix de l’once reflue vers les 1.000 dollars, les cours des producteurs continuent leur descente aux enfers, Barrick Gold en tête. Derrière celle de son rival canadien Goldcorp, sa capitalisation boursière est désormais inférieure à sa dette nette.

Bloc "A lire aussi"

Le nouveau dirigeant exécutif, John Thornton, a promis que le fardeau de l’endettement serait allégé de 10%, dès 2015. L’ex-banquier de Goldman Sachs a du pain sur la planche. Outre réussir des cessions d’actifs, il lui faut réparer les graves erreurs stratégiques commises par ses prédécesseurs.

Le rachat désastreux de la mine de cuivre Equinoxe en 2011 a été passé par pertes et profits. Le projet d’une grande mine d’or dans les Andes a été, lui, abandonné après le constat d’un doublement des coûts initialement prévus.

Le groupe Barrick Gold, fondé au début des années quatre-vingt par l’entrepreneur Peter Munk, fut longtemps l’étoile du secteur aurifère. Son fondateur, qui a quitté ses fonctions en 2014, n’a pas réussi à redresser la barre. Pas facile avec des coûts d’exploitation totaux de 927 dollars l’once d’or produite. L’objectif est de les ramener vers les 860-895 dollars fin 2015.

Le Revenu ne

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant