Barresi à nouveau devant les juges

le
0
Bernard Barresi, figure du grand banditisme marseillais, est jugé devant la cour d'assises du Haut-Rhin pour le braquage d'un fourgon blindé en 1990.

En ces temps-là, l'argent se comptait en francs et 33,75 millions de la défunte monnaie représentaient un butin faramineux. On parlerait aujourd'hui de 5,145 millions d'euros, ce qui reste une somme coquette.

Les liasses ont changé de main le 1er mars 1990, sur une bretelle d'autoroute. Elles dormaient initialement au chaud, dans un fourgon blindé qui faisait sa routinière navette entre la succursale mulhousienne de la Banque de France et l'Union de banques suisses, à Bâle. Soudain, un commando lourdement armé bloque le véhicule et, une fois les convoyeurs maîtrisés manu militari -mais sans qu'un coup de feu soit tiré-, les coupures passent dans d'autres mains, gantées et criminelles. Les voleurs, narquois, délaissent volontairement plus de 6 millions de francs, comme on dépose un pourboire pour le personnel après un coup d'éclat au casino.

Des sacs cachés au grenier

L'enquête confirme rapidement que le braquage est l'oeuvre de professionnels chevronnés et se concentr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant