Baromètre Ispos-"Le Point" : Fillon en forme, Hollande et Valls cessent leur chute

le
1
François Fillon recolle aux leaders de l'UMP, toujours dominé par Alain Juppé.
François Fillon recolle aux leaders de l'UMP, toujours dominé par Alain Juppé.

La longue descente de l'après-Charlie est finie pour le couple exécutif. François Hollande et Manuel Valls se stabilisent enfin. Le chef de l'État arrête sa chute à 24 % de bonnes opinions (+ 1) contre 74 % d'avis défavorables (+ 1). Que reste-t-il au bout du compte de l'effet Charlie ? 6 points de crédit supplémentaires. Le président a regagné 10 points de popularité depuis son plus bas niveau dans notre baromètre Ispos-Le Point à la rentrée 2014 (*).

Manuel Valls, de son côté, bénéficie toujours d'une cote d'amour bien plus élevée que le chef de l'État : 39 % de bonnes opinions (+ 1) contre 58 % d'opinions défavorables (58 %, + 2). Il le doit à ses soutiens plus nombreux au centre et à droite. Au MoDem, le Premier ministre enregistre 58 % d'avis favorables (contre 20 % pour François Hollande) et 31 % à l'UMP (là où Hollande ne mobilise que 4 %). Ce qui n'est pas sans poser de problème à terme pour le Premier ministre confronté à un Parti socialiste dont la motion majoritaire, présentée par Jean-Christophe Cambadélis, est nettement plus à gauche et tourne le dos à ce que Valls peut représenter politiquement...

Fillon recolle aux leaders à l'UMP

Le classement général laisse toujours apparaître la forte popularité d'Alain Juppé, avec 55 % de soutiens (- 2), largement devant Jack Lang (47 %, + 3), Laurent Fabius (44 %, - 3) et François Bayrou (44 %,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 25 mai 2015 à 17:04

    Magnifique ce sondage : Jack Lang et les petits garçons au Maroc...oublié. Fabius et sa donation sans taxes à son fils, et exempté d'ISF...oublié. Et la cerise sur le gâteau Bayrou le traître qui a fait élire FH...oublié. Sacrés français amnésiques ou bien simplement sondeurs payés pour publier de faux résultats.