Baromètre IFOP : l'immobilier reste une valeur refuge

le
0

Les français aiment l'immobilier. Le dernier baromètre Ifop confirme le statut privilégié de l'investissement en immobilier en tant que placement refuge, rationnel mais aussi davantage résistant à l'inflation.

Le 3ème baromètre IFOP-Cerenicimo publié le 16 janvier sur le comportement d'épargne des français fait la part belle à l'immobilier. Quelques chiffres résument l'attrait de ce segment d'investissement. Primo, l'immobilier est perçu comme une valeur refuge pour 84 % des sondés.

Deuxio, pour 79 % d'entre eux le marché de l'immobilier est vu comme plus rationnel que les marchés financiers. Enfin 9 français sur 10 avouent leur satisfaction de leur investissement immobilier contre 70 % pour ceux qui ont souscrit un contrat d'assurance vie, 52 % pour ceux qui ont opté pour les placements boursiers ou encore 49 % du côté des adeptes des livrets d'épargne. La recherche de la sécurité est au cœur des préoccupations des sondés (53%) tandis que le rendement concerne 41 % des investisseurs. Toutefois, l'enquête montre un léger recul de la notion de sécurité au profit du rendement. Un regain d'appétit pour le risque à relativiser au regard d'un exercice boursier marqué en 2013 par la belle hausse des marchés boursiers.

D'une année sur l'autre, une attente forte demeure. Il est nécessaire de se constituer des revenus complémentaires afin de pallier aux tensions à venir sur les pensions de retraites. Par ailleurs, il s'agit aussi d'intégrer dans la performance du placement l'inflation et la fiscalité. Une dualité qui sous l'angle de la fiscalité met en avant les livrets d'épargne (40% des sondés) par rapport à la pierre (27%). En revanche, dès que le critère de l'inflation est avancé, la tendance se renverse : l'immobilier redevient un placement central.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant