Baroin estime que les taux de crédit vont rester stables

le
2
Invité hier soir sur M6, le ministre de l'Économie et des finances a tenu à rassurer les consommateurs sur l'incidence de la perte du AAA français.

Opération dédramatisation pour François Baroin. Invité sur M6 hier soir, le ministre de l'Économie est venu rassurer sur les conséquences de la perte du triple A , notamment pour les particuliers. «Je ne le pense pas que les taux de crédit vont augmenter parce que la France se finance aux taux les plus bas. Et en conséquence, les banquiers auprès des banques centrales et de la Banque centrale européenne peuvent obtenir également des taux très bas», a-t-il affirmé.

Expectative

Pourtant plusieurs organismes ont d'ores et déjà fait part de leurs craintes. L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a dressé un tableau peu encourageant pour les mois à venir. Au programme: des banques plus réticentes à accorder des crédits et surtout des taux plus élevés et des frais bancaires en hausse. Même analyse chez Empruntis. Le courtier estime que que la perte de la note maximum «aura des conséquences pour les particuliers car un État qui emprunte plus cher, cela signifie également des banques qui se financent à des taux plus élevés, et donc par effet domino, des taux proposés aux particuliers plus élevés», explique Maël Bernier, porte-parole d'Empruntis. S'il ne voit pas d'effet immédiat suite à la dégradation de la France, le courtier Meilleurtaux privilégie néanmoins le scénario d'une hausse des taux modérée à terme.

Pour Joël Boumendil, président et fondateur d'ACE Crédit immobilier, «Les conditions de refinancement des banques dictées par l'Europe les obligeaient déjà à resserrer leur positionnement sur le crédit immobilier. Même s'il est trop tôt pour anticiper concrètement la réaction des banques et prendre position, il est clair que la perte de la note AAA de la France va venir en superposition de cet élément pour compliquer encore un peu leur situation financière. La tendance normale devrait être une répercussion un peu plus forte que prévu sur l'augmentation des taux, même si encore une fois, l'heure est plus à l'observation». De quoi plomber le moral des consommateurs.

Ecrire au Ministre pour lui signaler les difficultés

Contacté par le figaro.fr, la Fédération bancaire française n'a pas souhaité s'exprimer sur d'éventuelles hausses du coût du crédit rappelant simplement que les banques se finançaient aujourd'hui à un taux historiquement bas. Le maintien du principal taux d'intérêt à 1% par la Banque centrale européenne devrait donc protéger les consommateurs dans l'immédiat.

Le ministre a néanmoins anticipé: «Que vous soyez entreprise ou que vous soyez particulier, vous n'avez pas de difficulté d'accès à ce crédit. Et s'il devait y en avoir, alors il faut écrire au ministre de l'Economie pour (le) lui signaler, parce que tout est mis en oeuvre pour qu'il y ait le maintien de l'irrigation de l'activité économique à travers le maintien du crédit», a conclu François Baroin.

LIRE AUSSI:

» Pas de hausse des taux en vue

» Perte AAA: trois effets sur les Français

» Nicolas Sarkozy dédramatise la perte du triple A

» Moody's, elle, donne un peu de répit au «AAA» français

» Le monde vu par les agences de notation

» La BCE défend son aide massive aux banques

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bianca20 le mercredi 18 jan 2012 à 02:37

    Quel gros con ce Baroin. Franchement a quoi sert ce type ?

  • tomcoch le mardi 17 jan 2012 à 12:58

    Baroin prédit sur une baisse de l'inflation en 2012 pour justifier le gel du taux du livret A, il voit maintenant un maintien des taux de crédit alors que les économistes prévoient le contraire. Est ce un incompétent ou un menteur? dans les 2 cas je sais maintenant pour qui ne pas voter dans quelques mois.