Baring lève le capot de son fonds agriculture

le
0
(NEWSManagers.com) - Deux semaines après avoir annoncé que son Global Agriculture Fund britannique (130 millions de livres au 29 janvier contre 139 millions au 12 janvier) a obtenu l'agrément de commercialisation en France, Barings a organisé à Paris une présentation de ce produit par le gérant Jonathan Blake.
Au moment où se multiplient les fonds agriculture (BlackRock, tout récemment, Petercam, Crédit Agricole, Sarasin, DWS), Jonathan Blake, qui gère également le Global Resources (735 millions d'euros fin 2009), a fourni le détail du processus de gestion et du montage de son fonds qui existe depuis un an déjà.
Sur le plan technique, le portefeuille comporte entre 40 et 70 valeurs sur un univers de 350 titres, le taux de rotation souhaité se situe entre 40 % (actuellement) et un maximum de 70 %. L'écart de suivi devrait se situer entre 5 et 15 % tandis que la divergence en matière géographique peut aller jusqu'à +/6 30 %, par rapport à l'indice MSCI All Country World Total Return.
D'après Jonathan Blake, le fonds (GB0083B9VB40) ne devrait pas être confronté à des contraintes de capacités avant d'atteindre le milliard de livres, même si 20 % du portefeuille sont investis en petites capitalisations (1 milliard de dollars et au minimum 500 millions). En tous cas, le gérant tient à souligner qu'il ne s'agit en aucune manière d'un fonds marchés émergents (la proportion d'actions des pays émergents représente 35 % et ne devra en aucun cas dépasser les 50 %). Le poids des dix premières lignes évolue entre 3,6 % (Marfrig Alimentos) et 2,6 %( Indo Food Agri ou Kuala Lumpur Keopong).
Une approche planétaire
Concernant les thèmes d'investissement, Jonathan Blake les résume avec les " 3F" : food, feed et fuels, autrement dit l'alimentation humaine et celle du bétail ainsi que la production de biocarburants. Le fonds agriculture de Barings couvre toute la chaîne de valeur depuis la semence et les terrains jusqu'aux détaillants alimentaires. Ces derniers temps, le gérant a eu tendance vu la conjoncture à privilégier des investissements assez en amont.
D'une manière générale, pour des considérations de long terme, l'équipe de gestion se positionne sur les semences et dans une moindre mesure sur les OGM, qui peuvent avoir des effets bénéfiques en cas de sécheresse.
Pour l'heure, l'un des thèmes-phare du fonds est celui des engrais, parce qu'après deux très bonnes récoltes, il va falloir recourir à ce genre de produits. Le deuxième thème est celui de l'huile de palme, (trois des dix premières lignes) en raison de l'évolution des habitudes alimentaires et de l'effet El Niño. Enfin, le gérant est très positif sur le Brésil, d'autant qu'en cette année électorale les exploitants devraient continuer de bénéficier des aides publiques.
D'une manière générale, Jonathan Blake souligne que le portefeuille est très diversifié sur les plans sectoriel et géographique afin de profiter au mieux des possibilités d'un gisement finalement quelque peu restreint. Depuis le lancement le 16 janvier 2009, le fonds affiche une performance de 40,8 % contre 29,3 % pour l'indice de référence. Et, depuis le début de l'année jusqu'au 29 janvier, il a perdu 0,6 % contre 1,2 % pour le benchmark.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant