Baring entend profiter des atouts des pays MENA

le
0
(NEWSManagers.com) -

Ghadir Abu Leil-Cooper, head of EMEA et gérante du fonds Baring MENA lancé récemment, a précisé que cet OEIC irlandais focalisé sur le Moyen-Orient et Afrique du Nord (lire nos articles des 4 et 17 mars) aura un portefeuille concentré de 20 à 50 lignes et qu'il s'agit bien entendu d'un produit risqué puisqu'il sera investi en actions de marchés " frontière" , où existent des risques à la fois de marché, de conjoncture et politiques.

Malgré le très fort tropisme de l'équipe marchés émergents pour la Turquie, où Barings surpondère nettement les banques et considère qu'avec le faible niveau des taux la population peut même envisager de contracter des prêts hypothécaires, la poche turque du fonds MENA est plafonnée à 25 % " pour ne pas en faire un autre fonds Turquie" , précise la gérante. Par ailleurs, il n'y aura pas de valeurs israéliennes dans le portefeuille, puisque l'Etat hébreu quitte dans un mois les indices des pays émergents.

D'une manière générale, Ghadir Abu Leil-Cooper souligne que les pays de la région MENA ont comme atouts d'être riches en ressources naturelles, qu'ils bénéficient d'une population jeune, croissante (l'équivalent de deux Egypte sur les 20 prochaines années) et sous-endettée.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant