Bardet le plus résistant

le , mis à jour à 06:35
0
Bardet le plus résistant
Bardet le plus résistant

Il a demandé quelques secondes, un peu d'ombre, puis il a recommencé à pédaler sur son vélo, perché sur des rouleaux cette fois. Après cinq heures de course dans la montagne, sous une chaleur écrasante, Romain Bardet avait encore besoin de sa machine pour éliminer des toxines. Tout en tournant les jambes, il s'est mis à raconter son étape, calmement, conscient de ses possibilités. Quatrième à Luchon, neuvième du général, à 23'' de Froome seulement, le leadeur d'AG2R répond à toutes les attentes. Au moment de quitter l'Hexagone pour un nouveau juge de paix en Andorre, il apparaît désormais comme la meilleure chance française au général. De loin.

« Les sensations sont bonnes, c'est vrai, souligne le coureur de 25 ans. J'ai attaqué dans le dernier col mais, juste après, j'ai eu besoin de souffler et j'ai été surpris par l'offensive de Froome. L'équipe Sky a fait une démonstration de force et nous a un peu asphyxiés, mais je suis satisfait car j'ai toujours du mal dans les premières étapes de montagne et, cette année, ça semble aller bien mieux. Comme, en plus, je préfère les Alpes... Je n'ai jamais prétendu vouloir gagner le Tour, mais je ne me fixe aucune limite. Il y a plein de places à prendre derrière Froome. »

A ses côtés, Julien Jurdie, son directeur sportif, acquiesce : « Nous étions inquiets mais Romain était bien et il est resté attentif. Il a fait preuve d'audace. C'est dans sa nature et c'est de bon 0augure pour la suite. » Les autres Tricolores ont été nettement moins à la fête. Warren Barguil, le jeune leadeur de Giant-Alpecin (24 ans), qui a déboursé 1'41'', n'a pas masqué sa déception. « C'est peu et beaucoup à la fois, peste-t-il. Je suis énervé car tout le monde n'a pas collaboré dans le groupe des poursuivants pour essayer de revenir dans la descente. Certains sont là et sont contents. » Autre espoir, Julian Alaphilippe, le néophyte de 24 ans, lui, a complètement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant