Bardet : " Faire un Top 10 à Nice "

le
0
Bardet : " Faire un Top 10 à Nice "
Bardet : " Faire un Top 10 à Nice "

Romain Bardet, à quoi peut-on s'attendre sur ce Paris-Nice ?Je pense que ça va passer par des attaques loin de l'arrivée des outsiders parce qu'il va falloir prendre du temps. Il faut aussi profiter de chaque relief que propose le parcours pour faire la différence parce qu'il n'y a pas d'arrivée en juge de paix. Il y a un beau parcours qui est proposé aux coureurs après à nous de saisir les opportunités qu'il offre pour prendre du temps sur nos adversaires.Quel serait pour vous un Paris-Nice réussi ?Un Top 10 à Nice, voire mieux. Et si cela s'avère impossible, jouer une victoire d'étape.On parle beaucoup du Mont Brouilly comme passage décisif de cette édition 2014. Qu'en pensez-vous ?J'en ai entendu parler en effet. Il fait figure d'épouvantail, ce mont sur la quatrième étape, il est situé à 14 kilomètres de l'arrivée et les écarts au sommet risquent d'être rédhibitoires. Ce sera une première vraie sélection sur ce Paris-Nice.Il a des pourcentages qui peuvent vous convenir ?Oui, cela devrait convenir à Carlos ou à moi. On espère vraiment être présent sur cette étape-là car ce sera une première bataille entre les favoris de ce Paris-Nice.

« Je vois Vincenzo Nibali ou Rui Costa »

Qui sont les gros favoris de ce Paris-Nice ?En gros favori, je vois Vincenzo Nibali et Rui Costa qui font vraiment figure d'homme à battre sur ce Paris-Nice. Après, il ne faut pas oublier les coureurs comme Tejay Van Garderen. Je pense que nous aussi nous aurons une belle carte à jouer en tant qu'outsider car nous serons beaucoup moins marqués que ces coureurs-là, ce sera à nous d'en profiter.Plus personnellement, ce doit être la saison de la confirmation pour vous?Chaque saison doit être une confirmation. J'essaie de progresser d'année en année. J'attaque ma troisième saison pro et ça se passe plutôt bien. J'ai une progression régulière et j'espère que ça va durer le plus longtemps possible dans ce sens-là.On parle beaucoup des jeunes coureurs français cette année, est-ce, selon vous, la bonne année pour prendre le pouvoir ?Prendre le pouvoir, je pense que ce sera plus à moyen terme, pour le moment l'objectif à court terme, c'est de confirmer les progrès. Puis petit à petit on pourra grignoter des places dans la hiérarchie mondiale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant