Barclays Wealth IM mise sur une nouvelle offre pour doper ses encours en France

le
0
(NEWSManagers.com) - Fin 2010, Barclays Wealth and Investment Management gérait en France 6 milliards d'euros. L'objectif était alors de doubler de taille d'ici à 2014. Mais les encours ont chuté à 3,5 milliards d'euros à ce jour.

" Nous avons enregistré des rachats sur le monétaire, dont les encours sont revenus de 3,4 milliards d'euros il y a quatre ans à 1,5 milliard d'euros aujourd'hui, et sur les produits structurés, qui ont vu leurs encours divisés de moitié, de 1,5 milliard à 600 millions d'euros" , a expliqué William Mussat, managing director wealth and investment management, à l'occasion d'un point presse.

La décollecte s'explique aussi par le poids important des réseaux internes dans la clientèle de Barclays WIM en France. Mais celui-ci tend à se réduire. La proportion était ainsi de 90/10 il y a trois ans. Aujourd'hui, la part de la clientèle externe représente un tiers des encours et l'objectif est d'accroître encore cette part afin de parvenir idéalement à une égalité avec la clientèle groupe.

Pour enrayer la décollecte et séduire davantage la clientèle externe, Barclays Wealth and Investment Management en France a fait évoluer son offre. Ainsi, la société a depuis avril fait enregistrer dans l'Hexagone les 16 compartiments de sa gamme de fonds de mandats GlobalAccess qui était jusqu'à présent réservée à une clientèle britannique. Ces fonds, présents sur différentes classes d'actifs et qui représentent 3,6 milliards d'euros, ont d'ores et déjà levé 100 millions d'euros auprès de la clientèle française.

Parallèlement, 17 fonds de droit français, pesant 1 milliard d'euros, ont été fusionnés dans d'autres fonds de droit luxembourgeois dans le cadre d'une vaste réorganisation de la gamme à l'échelle européenne tirant parti des possibilités offertes par la directive OPCVM IV. Au total, la gamme européenne de Barclays WIM se compose aujourd'hui d'une petite quarantaine de fonds contre une centaine il y a trois ans. Ils sont aujourd'hui regroupés dans deux gammes, l'une réunissant les fonds dédiés à des marchés locaux et l'autre centrée autour de fonds profilés.

Dans ce dispositif, Paris reste le centre de gestion pour la gestion actions européennes et les obligations convertibles, tandis que la multigestion est à Londres, la gestion taux euros à Madrid et la gestion actions asiatiques à Hong Kong et Singapour.

En attendant les résultats de ce repositionnement, Barclays Wealth and Investment Management a accusé en France des rachats nets entre 200 et 250 millions d'euros depuis le début de l'année. Mais la clientèle externe a été en collecte positive.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant