Barclays va supprimer plusieurs centaines de postes

le
0
NOUVELLES RÉDUCTIONS D'EFFECTIFS CHEZ BARCLAYS
NOUVELLES RÉDUCTIONS D'EFFECTIFS CHEZ BARCLAYS

HONG KONG (Reuters) - Barclays a lancé jeudi un nouveau plan de réduction des effectifs de sa division de banque d'investissement dans le monde, qui devrait conduire le groupe à arrêter définitivement son activités d'actions au comptant en Asie, montre une note interne.

Ces suppressions de postes, plus importantes qu'attendu, s'inscrivent dans le cadre de la stratégie du nouveau directeur général, Jes Staley, visant à réduire les coûts pour améliorer la rentabilité du groupe bancaire britannique. Il s'agit des plus importantes décidées par une grande banque d'investissement depuis plusieurs années.

Parmi les pays touchés figurent entre autres l'Australie, l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Russie et la Corée du Sud, ainsi que Taïwan et la Thaïlande, précise la note interne.

Un porte-parole de Barclays à Hong Kong s'est refusé à tout commentaire.

Les réductions d'effectifs ont été annoncées au personnel lors de réunions tenues jeudi dans la région Asie-Pacifique, a déclaré une source directement informée.

"L'Asie paie le prix le plus élevé", a dit cette source.

Le nombre précis d'emplois concernés n'est pas établi avec certitude mais une source directement informée a déclaré que l'activité actions en Asie pourrait à elle seule perdre 200 postes. Une autre source a cité le chiffre de 450 postes supprimés en Asie.

Le Financial Times a rapporté pour sa part que Barclays allait supprimer jusqu'à 1.000 emplois dans le monde.

Barclays étudie aussi la possibilité de vendre son activité de métaux précieux, dit la note, ainsi que celle de fermer les activités actions au comptant en Europe centrale, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

(Anshuman Daga et Lawrence White; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant