Barclays taille dans la banque d'investissement en Asie

le
0
BARCLAYS SE RESTRUCTURE EN ASIE
BARCLAYS SE RESTRUCTURE EN ASIE

par Anshuman Daga et Lawrence White

SINGAPOUR/HONG KONG (Reuters) - Barclays va annoncer la semaine prochaine des suppressions de postes dans la banque d'investissement en Asie, avec une cessation de ses activités dans ce domaine en Corée du Sud et à Taïwan, ont indiqué à Reuters des sources au fait du dossier.

Cette opération porte sur une cinquantaine d'emplois et s'inscrit dans un vaste mouvement de restructuration visant à réduire davantage les coûts, qui passe notamment par un désengagement en Asie.

Ces suppressions de postes vont avoir lieu dans des pays où Barclays n'est pas un acteur majeur de la banque d'investissement, ont précisé ces sources, qui ont requis l'anonymat.

L'arrêt des activités coréennes et taïwanaises reflète la volonté du nouveau directeur général de Barclays Jes Staley de réduire la voilure dans les pays peu porteurs pour se concentrer sur les centres de référence comme Hong Kong, ont-elles ajouté.

Selon l'une des sources, Jes Staley a déclaré le mois dernier au personnel que le rythme de la restructuration avait été trop lent jusque là et que des suppressions d'emplois supplémentaires étaient nécessaires.

Invitée à commenter ces informations, une porte-parole de Barclays à Hong Kong a seulement déclaré dans un courriel: "Nous surveillons constamment nos opportunités dans différentes régions et différents secteurs (...). Si jamais une décision définitive est prise, nous fournirons une actualisation".

Des sources avaient également indiqué lundi à Reuters que Barclays projetait de fermer ses activités actions en Inde et qu'une décision à ce sujet pourrait être prise d'ici la fin du mois.

Comme ses homologues européens, Barclays est confronté à une conjoncture difficile pour la banque d'investissement en Asie, sur fond de ralentissement des économies et des marchés locaux depuis la crise financière de 2008.

Barclays réfléchit également à la cession de sa filiale asiatique de gestion de fortune, qui pourrait intéresser la société singapourienne DBS Group Holdings ou la banque suisse Julius Baer.

La banque britannique Standard Chartered, qui réalise la majeure partie de ses activités en Asie, avait annoncé en début d'année dernière la fermeture de ses activités sur les marchés actions.

De son côté, la française Société générale a annoncé fin décembre son intention de fermer son bureau de recherche actions en Inde.

(Avec Sumeet Chatterjee à Bombay et Anjuli Davies à Londres; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant