Barclays prévoit une hausse des investissements dans l'énergie

le
0

Les compagnies pétrolières et gazières augmenteront leurs dépenses d'exploration et de production (E&P) de 6 %, à 712 milliards de dollars (524,9 milliards d'euros) cette année, en dépit d'un léger repli des investissements des majors du secteur, selon Barclays. Les dépenses des multinationales pétrolières devraient stagner cette année, selon un rapport publié mercredi. Dans une étude précédente, la banque avait estimé la hausse de ces dépenses à près de 3 % cette année. Les majors, Exxon Mobil, Chevron, Royal Dutch Shell, Total et BP, limitent sévèrement leurs dépenses E&P dans le but d'augmenter les dividendes versés à leurs actionnaires. Mais Barclays s'attend à ce que les compagnies pétrolières et gazières indépendantes, de plus petite taille, tirent les dépenses vers le haut en Amérique du Nord, où les investissements devraient augmenter de 8,4 % cette année, une progression supérieure à son estimation précédente de 7,3 %. Les budgets d'investissement pourraient être revus en hausse aux États-Unis en raison des risques géopolitiques dans d'autres pays producteurs de pétrole, notamment en Irak, dit Barclays.Augmentation des dépenses d'explorationL'étude de la banque est basée sur une enquête auprès de plus de 300 compagnies pétrolières et gazières réalisée le mois dernier. Certaines compagnies rapatrient leur personnel étranger d'Irak, craignant une propagation des violences vers les grands champs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant