Barclays écope d'une lourde amende aux États-Unis

le
0
La banque britannique s'est vu infliger une amende de 487,9 millions de dollars par l'autorité fédérale américaine de réglementation de l'énergie. L'agence accuse Barclays d'avoir manipulé le marché de l'électricité dans l'ouest des États-Unis.

L'autorité fédérale américaine de réglementation de l'énergie (FERC) frappe fort. Elle accuse Barclays d'avoir délibérément manipulé le marché de l'électricité dans l'ouest des États-Unis. Au terme d'une investigation entamée en 2011, l'agence impose une amende colossale de 487,9 millions de dollars à la banque britannique. Cette dernière nie toute culpabilité et entend se défendre devant un tribunal fédéral.

Le montant de la sanction dépasse les 438 millions de dollars que Barclays a dû verser par ailleurs en juin 2012 pour son rôle dans la manipulation du Libor, le taux de référence des crédits bancaires internationaux.

À la suite de manipulations orchestrées par Enron qui sont allées jusqu'à déclencher de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant