Barclays annonce 1 milliard de livres de charges exceptionnelles

le , mis à jour à 10:01
0
BARCLAYS VOIT SON BÉNÉFICE BAISSER DE 10% AVEC DES CHARGES
BARCLAYS VOIT SON BÉNÉFICE BAISSER DE 10% AVEC DES CHARGES

LONDRES (Reuters) - Barclays a annoncé jeudi qu'elle dépenserait un milliard de livres (1,4 milliard d'euros) pour isoler ses activités de banque de détail de ses activités plus risquées, ce qui l'oblige à revoir en hausse ses prévisions de dépenses pour l'an prochain et à réduire son objectif de rentabilité.

La banque britannique a en outre fait état d'une provision de 290 millions de livres au titre de l'indemnisation de certains clients britanniques et elle a publié un bénéfice trimestriel en repli de 10%.

Le titre Barclays accusait le coup en début de séance à la Bourse de Londres, cédant 4,58% à 241,59 pence à 09h55.

C'est la première fois que le groupe donne des détails sur le coût attendu du "cantonnement" de ses activités de banque de détail en Grande-Bretagne, que la nouvelle réglementation britannique rend obligatoire à partir de 2019.

Le groupe consacrera à cette modification de ses structures 400 millions de livres l'an prochain. En conséquences, ses coûts devraient atteindre 14,9 milliards de livres contre 14,5 milliards prévus jusqu'à présent; quant au rendement des fonds propres de ses activités de base, il devrait être de 11% seulement en 2016, contre 12% prévu auparavant.

Les coûts liés au cantonnement de la banque de détail devraient s'élever à 100 millions de livres cette année et à 500 millions après 2016.

Barclays, qui a annoncé mercredi la nomination de Jes Staley, un ancien dirigeant de JPMorgan Chase & Co, au poste de directeur général, a par ailleurs expliqué que ses activités de banque d'investissement avaient souffert en octobre de conditions de marché moins favorables que l'an dernier.

Sur le trimestre juillet-septembre, le groupe a inscrit dans ses provisions un montant de 290 millions de livres destiné à couvrir l'indemnisation de clients britanniques à la suite d'une enquête interne sur les taux appliqués à certaines transactions liées à des devises étrangères entre 2005 et 2012. Il s'agit de la première provision passée par la banque au titre de ce type d'indemnisation.

Une autre provision, de 270 millions, doit couvrir les coûts liés au règlement, annoncé précédemment, de litiges concernant des prêts hypothécaires aux Etats-Unis.

Le troisième trimestre se solde par un bénéfice imposable à 1,43 milliard de livres, contre 1,59 milliard un an plus tôt. Ce résultat est inférieur à la prévision moyenne des analystes interrogés par la banque, qui anticipaient 1,65 milliard de livres.

(Steve Slater, Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant