Barcelone: Zuckerberg attendu sur fond de guerre entre Apple et la justice américaine

le
0
Barcelone: Zuckerberg attendu sur fond de guerre entre Apple et la justice américaine
Barcelone: Zuckerberg attendu sur fond de guerre entre Apple et la justice américaine

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg devait s'exprimer lundi à l'occasion du Mobile world congress de Barcelone, une parole très attendue en pleine guerre entre le géant Apple et la justice américaine sur la confidentialité des données.Le groupe américain se retrouve au coeur d'une bataille juridique après qu'une juge américaine a exigé qu'il aide la police fédérale (FBI) à accéder au contenu crypté de l'iPhone d'un des auteurs radicalisés de la fusillade de San Bernardino, qui avait fait 14 morts début décembre en Californie.A l'image d'autres entreprises du secteur, le réseau social Facebook a rapidement apporté son soutien à Apple, estimant que "de telles demandes pourraient créer un précédent inquiétant et bloquer les efforts des entreprises pour sécuriser leurs produits".Mark Zuckerberg, qui prononcera à partir de 18h00 (17h00 GMT) un discours à Barcelone, ne s'est cependant pas encore exprimé directement.Pour les entreprises technologiques américaines, la question est particulièrement sensible, en particulier depuis les révélations d'Edward Snowden sur un programme d'espionnage national des appels téléphoniques via la NSA (Agence nationale de renseignement aux Etats-Unis) en 2013, qui avait placé la question de la protection des données des utilisateurs au coeur des préoccupations.A Barcelone, le sujet est sur toutes les lèvres. En marge de la présentation de son premier ordinateur portable, dimanche, le président de la branche produits du géants chinois Huawei, Richard Yu, avait assuré Apple du soutien de son groupe face aux autorités américaines.C'est "la chose la plus importante du point de vue des consommateurs. Nous devons réellement protéger la sécurité et la vie privée des consommateurs. A titre personnel je défends la position d'Apple", a déclaré M. Yu à Bloomberg TV.Difficile, dès lors, d'imaginer Mark Zuckerberg ne pas aborder la question à son tour, tant les données ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant