Barça-Séville : pourquoi sont-ils les meilleurs des deux Coupes d'Europe ?

le
0
Barça-Séville : pourquoi sont-ils les meilleurs des deux Coupes d'Europe ?
Barça-Séville : pourquoi sont-ils les meilleurs des deux Coupes d'Europe ?

Vainqueurs des deux dernières Coupes d'Europe, toujours en course pour revalider leurs titres, Blaugrana et Palanganas sont les étendards d'une Liga qui ne s'est jamais aussi bien portée sur la scène continentale. Et voici porque.

Porque l'histoire (avec un grand H)


S'il fallait le rappeler, le Barça a gagné avant Messi. Et gagnera après. Même si l'astre argentin, le joueur ultime de ce début de siècle, a apporté un peu plus que son grain de sable aux titres récents du FCB, ce dernier a longtemps été étranger à l'histoire blaugrana. Preuve en est, sa création remonte à 1899 et l'arrivée d'un sieur suisse sur la côte méditerranéenne. Depuis, les titres domestiques, les joueurs légendaires et les anecdotes croustillantes sont devenus légion sur les Ramblas.

Les notes d'Arsenal-Barcelone
De Kubala à Luis Suárez - premier du nom -, de Wembley à Saint-Denis, du président républicain fusillé aux escroqueries de l'époque Gaspart, l'histoire des Culés nécessite bien plus d'un tome. Et ça, même la plus grosse fortune d'outre-Manche ne pourra jamais se le payer. Du côté de l'Andalousie, la donne varie d'un iota. Lui aussi centenaire, le fanion des Palanganas a longtemps pagayé avant de décrocher sa première timbale dorée. Les quelques titres des années 40 doivent attendre le nouveau millénaire pour trouver à qui parler. Des titres de C3 en pagaille qui rendent à l'institution de Nervion une place centrale dans sa lutte pour la domination locale. Un derby de Séville qui n'a d'ailleurs pas grand-chose à envier au Boca-River et au derby de la Mersey.

Porque la philosophie de club


Même s'il défie les frontières, l'aura de Johan Cruyff ne trouve meilleur écho qu'à Barcelone. Dans un club qu'il a d'abord mené sur le pré, puis depuis la guérite, le Hollandais volant est le créateur de la philosophie tout en toque. Depuis son passage, toutes les équipes de la Masia évoluent dans un système immuable. Les entraînements font primer la technique, les préceptes tactiques conservent la même saveur, et les cracks y pullulent comme jamais. En marge de l'ovni Messi et de l'enfant-lune Iniesta, Xavi, Busquets, Piqué ou encore Sergi Roberto sont autant de garants de l'idée dogmatique de Cruyff.









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant