Barça et Celtic cherchent leur Larsson

le
0
Barça et Celtic cherchent leur Larsson
Barça et Celtic cherchent leur Larsson

Idole du Celtic Park avec ses quelque 242 pions, entré dans la légende blaugrana après ses deux passes décisives lors de la finale de Ligue des champions de 2006, Henrik Larsson manque à ses deux anciens clubs qui aimeraient tant trouver son successeur.

À en croire le dernier week-end qu'elle vient de vivre, la famille Larsson ne traverse pas le meilleur moment de son existence. Défait en barrage par Halmstad, Helsingborgs, club que coache le paternel, Henrik, et où évolue le fils, Jordan, connaît sa première rétrogradation en seconde division depuis 1993. Un épisode douloureux pour les supporters, donc, qui décident d'envahir le terrain et de pousser le rejeton de l'entraîneur à enlever son maillot. Cocasse, la scène n'en demeure pas moins inquiétante. "Est-ce que je crains pour ma sécurité ? entame l'ancien international suédois devant un parterre de journalistes. Je ne sais pas, mais j'ai pas mal de chiens chez moi. J'enverrai peut-être Jordan en vacances, il a été le meilleur joueur de la saison." À défaut de l'envoyer se pavaner sous les cocotiers, Henrik Larsson peut aussi emmener son fils au Celtic Park, antre mythique de Glasgow, où se retrouvent deux de ses anciens fanions. Car entre des Bhoys en mal d'un buteur providentiel et des Blaugrana incapables de se trouver un super-sub, l'arrivée d'un Larsson serait vu d'un bon œil.

"Devenir quelqu'un comme Larsson"


La sensation Moussa Dembélé ravive, pourtant, des souvenirs made in Scandinavie chez les supporters du Celtic. C'est que depuis le départ d'Henrik Larsson, justement vers la côte méditerranéenne du nord de l'Espagne, aucun attaquant n'a offert autant de bonheur au Celtic Park. Dès sa présentation, en une référence, le jeune Francilien brosse le public écossais dans le sens du poil : "J'espère marquer autant de buts que je peux avec le Celtic pour devenir quelqu'un comme Henrik Larsson." Avec des performances de haut vol, dont un triplé pour son premier derby de Glasgow ou encore une madjer pour son second, il est ainsi le premier attaquant à se rapprocher du statut légendaire du Suédois au sein de la capitale écossaise. Le hic, de taille, réside dans le virage pris par le marché des

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant